Trier par

  1. 5.0

    Charpentier depuis 55 ans, j’ai réalisé dans ma vie professionnelle une dizaine de clochers.
    Une chance pour mon passage à Paris en 1970, avec deux autres compagnons, nous avons réalisé conforme à l’existant, la flèche de Notre Dame de Paris après un relevé de plusieurs jours , à l’échelle au 20 éme
    Nous avons réalise cette maquette avec ses six enrayures ( de la plus grande à la plus petite), et
    leurs fixations par le centre autour d’un poinçon (poteau central à l’axe de la flèche) d’une section d’environ 50 x 50 cm.
    Suivant notre relevé nous avons taillé cette pièce, à l’identique avec des allégies entre les enrayures (diminué la section de 25 cm environ)ceci pour éviter une torsion de cette pièce et en faire une flèche sans déformation. (Plaque en cuivre inscrit : Réalisé par (GEORGES Compagnon Charpentier)

    J’ai aussi visité une Flèche tors dans le limousin, Rochechouart et je me suis aperçu que les pieds de chevrons, l’arasement d’un coté portaient parfaitement bien sur la sablière et de l’autre relevaient de 5 à 6 mm . Pour moi la torsion du poinçon sans l’allégie a provoqué le tors.
    Il faut remarquer que des pièces de bois sans section particulière, pausées sur le sol, se tort parfois (vrillé) et à chaque fois dans le même sens.
    Voici ma façon de comprendre les déformations.
    Attention des flèches comme celle de Nantes à la maison des compagnons, à été réalisé volontairement tors par le trait. (Réalisation du compagnon Longépé.)

AVIS

Note :