Le palais épiscopal, palais de justice de Laon

  • N’importe où

Le palais de l’évêque de Laon

Le Palais épiscopal est un monument historique de Laon (02, Aisne, Picardie, Hauts de France). Ce dernier est établi au pied du flanc gauche de la cathédrale, face à l’Hôtel Dieu.

La bâtisse constituait, avant la révolution, la résidence de l’évêque de Laon. Elle abrite aujourd’hui le conseil des Prud’hommes, le tribunal d’Instance et de Grande instance.

Palais de justice de Laon, jadis palais épiscopal

Qui était l’évêque de Laon ?

L’évêque de Laon, au Moyen Age était certes un ecclésiastique, mais était également un seigneur puissant et Duc régnant sur 24 villages. Il prend également le titre de comte du laonnois et possède de nombreuses richesses.  Il bénéficiait de droits seigneuriaux, pouvait battre monnaie et rendre justice, notamment lors des procès en sorcellerie. Il possède également l’ampoule contenant l’huile sainte servant au sacre des rois à Reims.

Histoire du palais épiscopal de Laon

Laon accueil le siège de l’évêché depuis sa création au VIème siècle, mais ce palais épiscopal date du XIIème et XVIIème siècle.

Du bâtiment du XIIème siècle, il ne reste la chapelle et l’aile est. En effet, de 1681 à 1683, des travaux furent décidés et entrepris par l’architecte Antoine Totin. Sur la cour, le bâtiment actuel présente neuf arcades en arc brisé avec des chapiteaux et des bases de piliers divers. Côté remparts, le bâtiment comprend des fenêtres gothiques et Renaissance, des sculptures ainsi que des tourelles.

Tout au long de son histoire, le palais épiscopal de Laon accueillit de nombreuses personnalités, à l’instar d’ Henri IV en août 1594, la reine Marie de Médicis en juillet 1603, Louis XIII et son épouse Anne d’Autriche alors qu’ils se rendaient à Liesse en pèlerinage au XVIIème siècle, Louis XIV se rendant aux sièges de Rocroy et de Mouzon, ainsi que Louis XV, en route pour la Hollande en plein contexte de guerre de succession d’Autriche.

Une légende raconte que Louis XV se serait discrètement enfui du palais la nuit histoire de s’encanailler un peu. Or, dans les bars, ce dernier fut tout de suite reconnu ! Sa tête n’était-elle pas gravée sur toutes les pièces de monnaie ?

Notons qu’en 1814, en pleine Campagne de France, la cour du palais servit de fosse pour les soldats de Napoléons tombés au combat.

Le palais épiscopal de Laon

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à nord.escapade@gmail.com