Les fortifications d’Aire-sur-la-Lys

Vestiges fortifications d'Aire
  • N’importe où

Aire sur la Lys, ville autrefois fortifiée

Le démantèlement des fortifications d’Aire-sur-la-Lys furent entrepris en 1893.

Le Maire de l’époque, André Faucquette, aurait prononcé en ces circonstances :

« Pour moi, ce ne sera pas sans la plus vive satisfaction que je verrai donner le premier coup de pioche qui nous délivrera de nos vilaines fortifications et que je saluerai le départ de ces braves gardes du Génie qui avaient la triste mission de nous embêter quand nous frappions un malheureux piquet dans nos jardins. »

Il faut dire que la commune d’Aire comprenait autrefois un système défensif occupant plus de 100 hectares. En effet,  la ville était alors séparée de la campagne par une triple enceinte de murailles coupée de trois fossés et par une zone où toute construction était interdite. Il fallait alors laisser la ville respirer, permettre son agrandissement, en faisant fi de la perte certaine de cachet.

Quelques éléments rappelant les fortifications demeurent çà et là, comme ce vestige trônant à l’intersection du boulevard de la manutention et la rue de l’Arsenal, la porte de Saint-Omer et la Porte d’Arras, déplacées sur le bord du stade de la ville ainsi que quelques forts, sans oublier la porte de la Lys.

Source : http://www.ot-airesurlalys.fr/demantelement.html

 

L'un des vestiges de porte fortifiée à Aire
L’un des vestiges de porte fortifiée à Aire

Découvrez le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (région des Hauts-de-France) autrement sur nord-escapade.com!