L’Hôtel Arnette de La Charlonny, conservatoire de musique de Noyon

  • N’importe où

Le conservatoire de musique Paschal de l’Estocart à Noyon : histoire de l’hôtel particulier

A Noyon (02, Aisne, Picardie, Hauts de France) fut construit un hôtel particulier rue de Paris au XVIIIème siècle. Cette bâtisse classée monument historique en 1951 abrite actuellement le conservatoire de musique Paschal de l’Estocart.

C’est dans les années 1770 que Louis-Charles Aubrelicque de Ronquerolles, avocat au parlement, achète des maisons de la rue de Paris et de la rue des Tanneurs, et entreprit la construction d’un hôtel classique sur un plan en U. Cet hôtel particulier changera au cours du XIXème plusieurs fois de propriétaires. C’est en 1904, que sa propriétaire de l’époque, la noyonnaise Marie-Thérèse Delacharlonny,  épousa Lucien Arnette, Avocat et docteur en droit, proche d’André Citroën et membre de la Société Historique et Archéologique de Noyon. Désireux de porter un nom plus « noble », il décomposera le nom de son épouse afin de créer, sans grand effort, un nom à particule.

Hôtel d’Arnette de la Chalonny, conservatoire de Noyon

Quelques mois avant la déclaration de guerre de 1914 et avant qu’il ne parte au combat, Lucien Arnette rajoute un second étage au bâtiment. Ce dernier servira de siège de l’état-major anglais et allemand durant le premier conflit mondial et connaîtra de nombreux dégâts.  Au retour de Lucien Arnette, celui-ci retrouve sa demeure endommagée par les bombardements. Il bénéficiera de remboursements au titre de dommages de guerre et restaurera la bâtisse, avant de partir vivre dans le sud de la France.

Sa descendance revendra l’hôtel à la ville de Noyon qui y logera le conservatoire de musique.

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à nord.escapade@gmail.com