L’appétit vient en mangeant… Place aux treize desserts (made in Nord-Pas-de-Calais-Picardie) !

Sujet: Spécialités, plats typiques, desserts traditionnels, cuisine traditionnelle du Nord-Pas-de-Calais-Picardie (Région des Hauts-de-France”)

Ce réveillon de Noël (ou de la St Sylvestre) sera, pour bon nombre, l’occasion de voir défiler sur une table richement décorée, un cortège de mets exquis, dont la seule énumération nous donne déjà l’eau à la bouche! Boudin blanc, foie gras, huîtres, dinde aux marrons…   L’occasion de se régaler en famille et de faire fi de notre régime, de l’apéritif au dessert, au détriment de nos poignées d’amour! Tenez, en parlant de dessert, qu’avez-vous prévu au menu? Bien souvent, la traditionnelle bûche clôture ce copieux repas annuel… Nous vous proposons d’innover, en optant pour une solution non moins pantagruélique: la mise à la disposition de vos convives de treize desserts, reflétant notre gastronomie régionale! Laissons-nous tenter, une fois n’est pas coutume!

Connaissez-vous la tradition des treize desserts provençaux? Non? Il s’agit d’un rituel dans le sud de la France, consistant à régaler les invités lors du réveillon en leur proposant « treize desserts, treize assiettes de friandises, douze qui versent les produits du pays, du jardin, la treizième beaucoup plus belle, remplie de dattes » selon la romancière Marie Gasquet.

Nous vous proposons d’importer ce folklore, en le revisitant à la sauce nordiste! Au fait, pourquoi treize? Il y a tout d’abord la symbolique de ce chiffre aux origines théologiques. Nous ajouterons que, selon … Bon trêve de précisions, place à l’énumération! Apportons toutefois une explication rapide faisant consensus: treize, car nous somme tous gourmands!

  • Les Mastelles

Ouvrons ce cortège avec la Mastelle, spécialité airoise prenant la forme d’un petit gâteau sec de forme ovale réalisé à base de cassonade, d’amandes en poudre et de fleur d’oranger.  Certaines pâtisseries d’Aire-sur-la-Lys proposent ce petit dessert délicieux accompagnant agréablement un café gourmand!

  • Les Nieulles d’Armentières

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la fête des Nieulles? Il s’agit de festivités armentiéroises remontant au XVIème siècle durant lesquelles de petits biscuits traditionnels sont jetés à la foule. Composés d’œuf, de lait, de beurre et de farine, ces gâteaux peuvent se préparer facilement, à la maison!

  • Les couques flamandes

Restons dans la catégorie des gâteaux : la couque flamande, également appelée « Cramique » est une petite brioche garnie de raisins secs ou de sucre perlé. A déguster de préférence avec une bonne confiture!

  • La faluche à la cassonade

Recette ravissant les enfants au goûter, mais qui aurait toute sa place sur la table de Noël : la faluche à la cassonade! Pour la réaliser, il suffit de couper en deux une faluche et  de tartiner de cassonade chaque face après les avoir beurrées. 3 minutes au four et c’est prêt à être dégusté! Un délice! Au fait, connaissez-vous la différence entre la cassonade et la vergeoise? La vergeoise est élaborée à base de sucre de betterave, tandis que la cassonade est tirée de la canne à sucre!

  • Le spéculoos

Le spéculoos, très populaire dans nos contrées, marie cassonade et cannelle… Un incontournable! A l’instar du sucre candi, dégusté tel quel, il se suffit à lui-même ! Nous pouvons également l’utiliser dans de nombreuses recettes, telles que le sorbet ou, mieux, sous forme de tiramisu…

  • La chicorée !

Il y a trente-six manières d’accommoder la chicorée! Parfumant le café, nous la retrouvons également dans la composition de certaines bières artisanales… Pour un dessert typiquement  « ch’ti », la chicorée revêt donc une importance primordiale! Vous pourrez, par exemple, revisiter la recette de la crème brulée en y incorporant cet ingrédient !

  • Les gaufres

Les gaufres sont typiques de la Belgique et du Nord de la France! Qu’elles soient liégeoises ou  bruxelloises, elles ravissent toujours les palais! Vous pourrez ajouter ce dessert aux six friandises précédentes, sans oublier les traditionnelles gaufres flamandes fourrées à la vergeoise ainsi que les petites gaufres sèches, appelées également « gaufres d’étrennes ».

  • Les crêpes à la bière

Pour relever le goût des crêpes, rien de tel que le rhum… ou la bière! Une spécialité locale qui fait mouche à tous les coups lorsqu’elle s’accompagne de cassonade!

  • Le pain perdu

Appelé également dans notre région « pain ferré » ou « pain crotté », cette recette ancestrale transforme notre pain rassis en dessert savoureux!

  • Les tartes

Tarte « au chuc » comme on dit par chez nous, tarte à la rhubarbe… Les tartes font partie de notre culture! Une recette simplissime qui comblera vos convives en fin de repas? La tarte au papin également appelée « tarte à gros bord », inventée en 1919 à Wirvignes par « Mémère Harlé ». Disposez dans un plat à tarte un fond de pâte briochée sur lequel vous verserez un flan composé d’œuf, de sucre, de lait, de farine et de vanille, passez le tout 45 minutes au four, laissez reposer trois heures et c’est prêt!

  • Les bonbons du Nord

Les amateurs de sucreries ne se priveront pas de piocher dans un plat chargé de bonbons du Nord-Pas-de-Calais ! Bêtises de Cambrai, caramels Lutti, pastilles du mineur, Babeluttes, carrés de Lille… Autant de douceurs que l’on a plaisir à retrouver dans les petites épiceries spécialisées!

  • Le chocolat

Evitons de songer à l’éventuelle crise de foie qui nous guette et ajoutons à notre liste des desserts quelques bons chocolats bien de chez nous… Accompagnés de fines tranches de pain d’épices, un régal !

  • Le sorbet au genièvre

Enfin, pour bien digérer ce repas hors norme, rien de tel qu’un sorbet arrosé de genièvre! (A consommer avec modération !)

Alors, on tente ?

 

Auteur: Jérémie FLANDRIN

Article paru dans le magazine Audomarwouah de décembre 2015

Laisser un commentaire