La course aux pavés du Nord ! 

Qui ne connait pas la mythique course Paris-Roubaix ? Ce nom est associé étroitement aux pavés du nord de la France, même pour les non-initiés !




Les pavés du nord du Paris-Roubaix

Paris-Roubaix est l’une des plus anciennes courses cyclistes de France, initiée en 1896 par Théodore Vienne et Maurice Pérez, deux industriels roubaisiens à l’origine du vélodrome de Roubaix inauguré en 1895 près du parc Barbieux. Leur idée ? Lancer une course partant de Paris pour arriver dans leur vélodrome ! L’aventure commençait…

La borne du Paris-Roubaix près du moulin de Vertain à Templeuve en Pévèe

 

Cette course surnommée « l’enfer du Nord », la « reine des classiques » ou la « dure des dures » est disputée tous les ans jusqu’aujourd’hui, au début du printemps. Elle n’a subi que deux interruptions au cours de son histoire en raison des guerres mondiales.

Depuis 1966, le tracé de la course fut modifié : le départ ne fut plus organisé à Paris mais à Chantilly, puis à Compiègne.

Paris-Roubaix, la tradition des pavés

Au total, c’est 250 kilomètres que les coureurs doivent parcourir en affrontant quelques secteurs pavés créant davantage de difficultés. Nous pouvons citer, entre autres, le secteur du moulin de Vertain à Templeuve en Pévèle, le carrefour des arbres, la tranchée de Wallers-Arenberg dans le bassin minier… Ce segment de parcours surnommé localement la « Drève des Boules d’Hérin » est désormais mythique… Le pavé devint ainsi un véritable symbole. Le vainqueur reçoit même, en guise de trophée, un véritable pavé ! Notons qu’à l’époque de son lancement, le parcours comprenait de nombreux secteurs pavés, soit des dizaines de kilomètres de course éreintante. Il fallut, en raison de la bétonisation croissante, détourner la course afin de trouver de nouveaux secteurs pavés. C’est ainsi, par exemple, que la trouée d’Arenberg intégra le parcours durant les années 60.




Les plus grands s’y sont frottés, ce qui fait de cette course une course prestigieuse faisant désormais partie de l’UCI World Tour.

Le pavé géant du Paris Roubaix à Templeuve

Laisser un commentaire