Recette, accompagnement, faire les fricadelles soi-même…

Les origines de la fricadelle

La fricadelle, appelée aussi « fricandelle » fut déjà citée comme une recette belge dans le Dictionnaire des dictionnaires en 1837. Elle prenait alors la forme d’une boulette de viande hachée et cuite tirant vraisemblablement son étymologie dans le terme « fricandeau » de veau.




Selon Jean de Gouy, cuisinier de Prosper-Louis d’Arenberg, la fricadelle découlerait de la balleke communément appelé « boulet liégeois », spécialité belge employant de la viande hachée, du persil, des oignons, du lait et de la mie de pain. Au vu de ces ingrédients, cette explication est considérée comme plausible…

Ainsi, les véritables origines de la fricadelle demeurent incertaines, certains affirment même que la fricadelle serait une boulette de viande alors que la fricandelle prendrait la forme d’une saucisse… Aujourd’hui toutefois, personne ou si peu emploient ce distinguo. Pour bon nombre, la fricadelle est une délicieuse saucisse de viande hachée, cuisinée et panée, que l’on sert avec des frites !

Cette  spécialité connait un énorme succès en Belgique, mais aussi dans le nord de la France. On trouve en effet des fricadelles dans toutes les bonnes friteries et baraques à frites qui se respectent et s’affichent sur la carte dans de nombreux restaurants et brasseries du nord !

La fricadelle frite

Qu’est-ce qu’il y a dans une fricandelle ?

La première phrase qui nous vient à l’esprit est tirée du célébrissime film « bienvenu chez les ch’tis” : tout le monde dans le Nord sait ce qu’il y a dans une fricadelle, mais personne ne le dit… « Ch’est un checret… ! »




En réalité, il existe plusieurs recettes de fricadelle mais la viande hachée constitue toujours l’ingrédient de base. Nous trouvons ainsi dans les fricadelles de la viande de bœuf, de porc, de volaille… Parfois la fricadelle est sans porc…

Bien entendu, il ne s’agit d’un secret pour personne : comme toute viande hachée, les meilleurs morceaux ne sont pas utilisés pour la fricadelle. Qu’à cela ne tienne, c’est trop bon ! 

Nous trouvons également dans la composition de la fricadelle du pain, du lait, des épices (muscade)…

Cette mixture est ensuite transformée en saucisse d’une vingtaine de centimètres de long, panée et cuite.

Nous pouvons trouver des fricadelles dans les boucheries, confectionnées de manière artisanale, mais également des fricadelles industrielles, bien souvent de la marque Beckers. Cette marque est actuellement considérée comme le leader de la fricadelle et inonde quasiment toutes les friteries.

La recette de la fricadelle artisanale

Pour manger ch’ti tout en réalisant de la cuisine maison, voici une recette de fricadelle artisanale à réaliser chez soi. Il vous faudra, pour 4 personnes, 750 grammes de viande hachée. Vous utiliserez du porc ou du bœuf pour moitié, ainsi que le reste de volaille. Vous aurez également besoin de 45 cl de lait, de 250 grammes de mie de pain, de deux beaux oignons, de deux œufs, d’un peu de farine, de sel, de poivre, de muscade moulue et d’un peu d’huile.

Préparation de la recette de la fricadelle:

Vous commencerez par faire tremper la mie de pain dans un saladier rempli de lait.

Après avoir égoutté la mie de pain, vous y ajouterez la viande hachée, les œufs battus, la muscade (deux-trois pincées), le sel et le poivre (mêmes mesures), ainsi que les deux oignons que vous aurez finement hachés et fait revenir à la poêle dans de l’huile. Mélangez le tout.




Avec cette pâte, vous formerez des saucisses de 2cm de diamètre pour 20 cm de long. Vous roulerez celles-ci dans de la farine, du jaune d’oeuf et de la chapelure.

Cuisez enfin les fricadelles dans la graisse à frites ou dans de l’huile à la poêle de manière à ce qu’elles soient bien dorées.

Comment accompagner la fricadelle

La fricadelle ou fricandelle peut être mangée à toutes les sauces, dans une assiette ou dans une baguette de pain, accompagnée de salade ou non, avec des pâtes… Mais la tradition de la fricadelle-frite demeure un incontournable.

Servez donc la fricadelle avec des frites salées ou non, vinaigrées ou non, accompagnée d’une salade mais aussi et surtout d’une sauce classique des friteries du nord : sauce piccalilli, sauce Hannibal…

Et avec ça, qu’est-ce qu’on boit ? Une bonne bière pardi ! Mais avec modération, bien entendu !

Laisser un commentaire