L’étang de la galoperie, lieu chargé d’histoire

L’étang d’Anor, un usage industriel

L’étang de la galoperie à Anor a eu plusieurs vie, c’est le cas de le dire! Il fut creusé en 1564 par Jean Galopin pour les besoins d’une forge. Puis, en 1871 s’implanta au bord de l’étang une usine de textile qui ferma ses portes en 1961.

Déjà, l’étang avait connu quatre siècles d’ouvriers qui s’adonnaient également en dehors des heures de travail, aux joies de la pêche sur ses rives. Les anciens se souviennent encore de la rotonde de la galoperie, cantine accueillant les ouvriers du textile…

L’étang d’Anor, devenu parc d’attraction: le parc de la galoperie

Puis, peu après la fermeture de l’usine, l’étang recouvra une troisième vie… Et quelle vie! La famille Morel, en provenance de Belgique investit les lieux pour y implanter un parc d’attraction, l’un des premiers d’Europe, selon les dires! Beaucoup se souviennent encore de son parc animalier, de son delphinarium, de ses toboggans et tyroliennes, de ses vélos excentriques… mais aussi et surtout de ses énormes attractions, telles que le King Kong qui tenait entre ses deux mains puissantes et velues une nacelle ou Nessie, le monstre du Loch Ness, surgissant de l’étang par intermittence!

L’étang de la galoperie aujourd’hui

Depuis sa fermeture en 1984, l’étang de la galoperie est revenu à une existence autrement plus paisible… Difficile de s’imaginer l’animation qui pouvait y régner il y a encore de cela trente-cinq ans… Les rires et les cris des enfants ont laissé place au son émis par les branches, caressées par le souffle du vent. L’eau y est désormais paisible, la nature a repris ses droits.

Photographie de l'étang de la galoperie
Etang d’Anor, anciennement Parc de la Galoperie.

Laisser un commentaire