Réfléchir : un projet artistique transformant un blockhaus allemand

En vous baladant sur la plage entre Dunkerque et Bray-Dunes, vous aurez la surprise de découvrir une série de bunkers abandonnés, vestiges de l’une des périodes sombres de l’histoire. Autre surprise, l’un d’eux situé à la hauteur de Leffrinckoucke, présente une particularité : il est recouvert de morceaux de miroirs, formant une mosaïque réfléchissante insolite.
Il s’agit d’un projet artistique initié en mars 2014, soit 70 ans après la construction de l’alignement de bunkers par les allemands. Un ensemble militaire formant une partie du mur de l’Atlantique, faisant face à l’Angleterre. Ces bâtiments défensifs étaient prévus pour le débarquement… Qui eut lieu en Normandie!



L’auteur de ce blockhaus de miroirs

Le but étant de faire disparaître cette cicatrice, témoin de certaines heures navrantes de l’histoire parmi tant d’autres, l’auteur a voulu également disparaître derrière un pseudonyme : Anonyme.
Il fut aidé dans la réalisation de sa tâche par des étudiants en Art qui ne purent guère trouver d’occasion de se reposer. Le bunker présentait 350 m2 à recouvrir!

Réfléchir: Le Blockhaus aux miroirs – c: Didier Bottin (Créative Common – Flickr)

La/les significations du projet Réfléchir.

Cette œuvre située aux pieds des dunes de Flandre est en réalité un détournement, s’inscrivant dans la tradition du Land Art, forme d’art contemporain utilisant les paysages et les éléments de la nature.
Le but de ce projet ? Transformer un bunker immobile en ensemble changeant sans cesse d’apparence selon la position de celui qui le contemple et selon l’heure du jour.

L’œuvre dénonce les folies de l’homme et oppose le béton envahissant et solide à la fragilité du miroir. Il réfléchit le monde, notre propre personne, la nature que l’on tend à détruire ou renvoie la lumière tel un signal d’alerte…
Une œuvre militante, originale, poétique, se prêtant à la contemplation, à la réflexion, à l’introspection…

 

Découvrez ici le site web de l’artiste anonyme ainsi que sa page Facebook




Laisser un commentaire