Tisje Tasje, le géant

Tisje-Tasje est un géant Hazebrouckois, célèbre dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie (région des Hauts de France), mais aussi et surtout en Flandre. La ville d’Hazebrouck n’est-elle pas, en effet, la capitale du « cœur de Flandre » ?

Ce grand barbu à casquette de 4,26 m pour 80kg, fut réalisé en 1947 par le célèbre facteur de géants Maurice Deschodt, à l’image de ce personnage légendaire inscrit dans le paysage culturel flamand, Jean-Baptiste Van Grevelynghe dit Tisje Tasje. Celui-ci vécut au 18 et 19ème siècle.

Mais qui était ce fameux Tisje-Tasje ?



L’histoire de Jean-Baptiste Van Grevelynghe dit Tisje Tasje 

Né à Buysscheure, petit village flamand situé près d’Hazebrouck et de Saint-Omer, en 1765, il quitta ce village vers l’âge de 12 ans pour être recueilli par un membre de sa famille habitant non loin de là, dans le Schoubrouck, entre Clairmarais et Noordpeene. Il travailla tout d’abord en tant que domestique chez les sœurs et cumula par la suite les petits boulots.

C’est dans ce village qu’il rencontra celle qui sera sa première épouse, Marie Compagnon. Ils se marièrent en 1787. Ensemble, ils montèrent une petite boutique et eurent huit enfants, avant le décès de celle-ci. Deux ans après cette tragédie, il se remaria avec Reine-Félicitée Schoonaert, dite Toria, avec qui il eut deux enfants et continua à faire vivre la boutique.

Loin d’être un sédentaire, Jean Baptiste joua les camelots et sillonna la Flandre intérieure et la Flandre maritime pour vendre ses marchandises, dont des pipes en terre et des tasses de faïence. Ce produit phare lui valut son surnom de « Tisje-Tasje », Tisje étant le diminutif de Baptiste et Tasje signifiant… La tasse !

Tisje Tasje le colporteur était alors connu comme le loup blanc sur les marchés de Saint-Omer à Dunkerque, en raison de ses produits, mais aussi de sa jovialité et de ses bons mots. Il était en effet apprécié pour ses nombreuses anecdotes et blagues qu’il prenait plaisir à raconter aux clients, ainsi que pour sa pièce de théâtre en flamand qu’il écrivit en 1826 : «  Toneel-Stuck »,

C’est à Noordpeene qu’il décéda et fut enterré en 1842. Ses nombreuses histoires furent très vite relatées dans les Tisje Tasje’s Almanak en français et en flamand.

tisje-tasje-et-sa-famille_gf

Une famille de géant : Tisje Tasje, Toria, Babe Tisje et Zoon Tisje

Plus de deux cent ans après sa naissance, Tisje Tasje est plus que jamais inscrit dans le paysage culturel flamand et dans le monde des géants traditionnels. Il participe activement à bon nombre de rondes, rassemblements et cavalcades organisées dans la région. Il est souvent accompagné de son épouse Toria (fabriquée en 1960 par Maurice Deschodt et vêtue d’un costume de flamande d’époque) et de ses enfants, Babe Tisje (Bébé Baptiste, Barbe Reine Louise, fille de Tisje Tasje fabriquée par Stéphane Deleurence en 1980, portant dans son panier un lièvre) et Zoon Tisje (Le fils de Baptiste, construit par Stéphane Deleurance en 1998, représentant le petit Jacques Louis Napoléon Vangrevelynghe, une gaufre et un moulinet à la main).

Tisje-Tasje est le parrain de Belle-Lyze, la géante des faubourgs de Saint-Omer.

Roland d’Hazebrouck

Outre cette petite famille, Hazebrouck a aussi son géant tracté, Roland d’Hazebrouck, seigneur protecteur de la ville représentant un chevalier du moyen-âge, fabriqué en 1931.

Laisser un commentaire