Totor, t’as tort ! 4 générations de Totor à Steenwerck

Totor 1er

Totor, géant processionnel de Steenwerck, fut créé pour la première fois par une bande de jeunes musiciens en 1933. Son corps en bois cintré fut construit à Steenwerck et sa tête en carton fut construite à Lille et ramenée au village … A vélo ! Il défilait alors sous l’air d’une musique populaire : « Totor, t’as tort. » Son visage souriant encadré de rouflaquettes, son chapeau, son parapluie et sa tenue de cérémonie lui donnent des allures de sympathique dandy.




Totor II

Le second géant fut construit après la seconde guerre mondiale, en 1947, suite à la disparition du premier durant le conflit. Monté sur un char, il prend les mêmes traits de Dandy que son prédécesseur, avec sa redingote, son chapeau et sa chaîne de montre gousset.
Malheureusement, les traditions se perdirent et Totor fut remisé. Les outrages du temps eurent raison du grand bonhomme.

Totor III

Le Totor 3 prit la relève à la fin des années 1970 et fut réalisé en osier par le vannier du village… Ses proportions nouvelles sont hors normes ! En effet, il mesurait 5,70 m pour 120 kg, rendant nécessaire l’emploi de 5 porteurs. Ses vêtements (chapeau, plastron, nœud papillon, smoking…) font toujours de Totor un parfait Dandy !

Totor IV

En 2006, Totor III prit ses quartiers dans le musée de la vie rurale de la ville, cédant sa place à un Totor IV réalisé à l’identique.

Le géant Totor anime depuis 1978 la “journée Stop” de Steenwerk, initiée en 1958 ainsi qu’au fameux cortège nocturne aux flambeaux clôturant cette journée traditionnellement organisée le dernier dimanche de septembre.

Laisser un commentaire