Les phoques de la baie d’Authie, de la baie de Canche et de la baie de Somme

Des phoques sur la Côte d’Opale ? Oui, ce sympathique mammifère marin semble particulièrement aimer notre littoral ! Nous pouvons en observer dans la baie de Canche, mais aussi et surtout dans la baie d’Authie, à Berk-sur-Mer ainsi que dans la baie de Somme.




Ces ouvertures sur la mer, formidables espaces naturels préservés, offrent de somptueux circuits de randonnées permettant d’observer la faune et la flore locale, mais également les phoques de la Côte d’Opale !

La côte picarde et la somptueuse baie de Somme se prête également à l’observation de ces animaux atypiques. Elle abrite en effet la plus grosse colonie de phoques du Nord de la France !

L’histoire des phoques de la baie d’Authie

Tattegrain, peintre de l’école de Berk, témoignait déjà de le présence de phoques à Berck au travers de ses œuvres, à la fin du 19ème siècle. Mais cet animal pouvant parfois atteindre les 200 kilogrammes déserta peu à peu la baie d’Authie, à cause de la chasse principalement. A la fin des années 70, il disparut totalement du paysage de la Côte d’Opale.

Avec l’interdiction de la chasse en mer du Nord, le phoque revint petit à petit sur notre littoral. Nous comptons ainsi aujourd’hui des dizaines de couples de veaux marins et de phoques gris, pour la grande joie des habitants de la Côte et des touristes !

Comment différencier le veau marin du phoque gris ? Le veau marin, majoritairement représenté dans la baie d’Authie, est plus petit que le phoque gris et présente un décrochement eu niveau frontal. Le phoque gris, quant à lui, présente un museau allongé.

Pourquoi les phoques aiment la Côte d’Opale?

Plusieurs raisons expliquent la forte présence des phoques sur la Côte d’Opale, et plus particulièrement la baie d’Authie : le sable fin des plages, les poissons (le phoque mange environ 3kg de poisson par jour) et aussi et surtout l’effet des marais formant des bancs de sable dans l’estuaire, où les phoques peuvent se prélasser à marée basse. L’eau à proximité permet par ailleurs une retraite rapide en cas de danger.

Où et quand observer les phoques à Berck ?

Les phoques sont présents toute l’année sur le littoral de la Côte d’Opale ou sur la Côte Picarde. Mais c’est au printemps ou au début de l’été qu’il faut observer les petits phoques qui viennent de naître !



Pour observer les phoques de la Côte d’Opale, il faut se rendre au niveau de la base nautique sur la plage sud de Berck (Digue Les Sternes, Epi 17), situé sur le chemin aux raisins. Les phoques arrivent environ 2h30 avant la marée basse, ils longent la digue et remontent l’Authie où ils se nourrissent. A marée descendante, les phoques rebroussent chemin et se payent une petite séance de farniente sur les bancs de sable découverts. Le moment privilégié pour les admirer et les photographier !

Plusieurs associations proposent des visites guidées, de manière ponctuelle ou régulière telles que l’association des sentiers de la baie (balades pédestres) et le club nautique organisant des visites et des balades-observation des phoques en bateau…

Sur la baie de Canche, le GDEAM (Groupement de défense de l’environnement de l’arrondissement de Montreuil) organise des visites permettant de découvrir les phoques de la baie de Canche.

Les phoques de la baie de Somme

C’est en baie de Somme que la plus grande colonie française de phoques a élu domicile. La baie compte en effet environ 400 veaux-marins et une centaine de phoques gris !
Pour les observer, rendez-vous à la pointe du Hourdel, petit village de pêcheur où se concentre la majorité des phoques de la baie de Somme.

Concernant la baie de Somme, Picardie nature propose des sorties découvertes, tout en veillant au quotidien à la bonne santé des phoques et au respect des règles concernant leur observation.

Conseils pour observer les phoques de la baie d’Authie et de la baie de Somme

Pour observer les phoques, mieux vaut se munir de jumelles et d’un appareil photo avec un fort objectif. En effet, les phoques n’aiment pas être dérangés et s’observent donc de loin. Si vous vous approchez, le phoque se jettera illico à l’eau. Outre le risque de manquer un spectacle unique, vous nuirez alors au cycle de vie du phoque et à la bonne santé des nouveau-nés. En effet, les phoques profitent des bancs de sable pour s’occuper de leurs petits et pour les nourrir. En fuyant, les mammifères marins risquent purement et simplement d’abandonner leur progéniture.
L’association Picardie Nature conseille une distance idéale de 300 m afin de ne pas nuire aux phoques.




Laisser un commentaire