Qui ne connaît pas Pierrefonds, cette petite commune de l’Oise (60, Picardie, Hauts-de-France), située au sud Est de la forêt de Compiègne ? Cette ville demeure célèbre en raison de son château et de ses liens étroits avec l’illustre Viollet-le-Duc.

Pierrefonds, son histoire et son patrimoine médiéval

A l’emplacement de l’actuel Pierrefonds et aux alentours, des découvertes archéologiques ont mis à jour des vestiges gallo-romains. Pierrefonds était alors jadis situé au bord d’un marécage qui deviendra la forêt de Compiègne.




Pierrefonds est célèbre pour son château. Ce dernier est établi au XIVème siècle sur une butte, lui permettant ainsi de dominer le village. Il remplace un ancien château féodal détruit au Xème siècle. Ce dernier occupait un autre emplacement.

Le château de Pierrefonds fut assiégé en 1616 et pris en 1617 par les troupes du gouverneur de Compiègne, envoyées par Richelieu et Louis XIII. Le château est ensuite partiellement saccagé. Réduite à l’état de ruines, l’impressionnante bâtisse sera longtemps abandonnée avant d’être vendue comme bien national en 1798. Un premier acquéreur la revendit à Napoléon 1er.

Au cours du XIXème siècle, le château suscite un certain engouement et est qualifié de « ruines romantiques »… Du moins jusqu’à ce qu’il fut restauré par Viollet-le-Duc sur décision de Napoléon III.

Le château de Pierrefonds restauré par Viollet-le-Duc

Pierrefonds, la cité balnéaire

Le village, pris le nom de Pierrefonds-les-Bains au XIXème siècle et connut un fort engouement au Second Empire pour ses thermes, son casino, sa nouvelle gare et son château restauré. Des dizaines de trains en partance de Paris amenaient les visiteurs chaque jour à Pierrefonds.




La station thermale connut de grandes heures jusqu’à la première guerre mondiale.

L’hôtel des bains a pour origine un particulier qui découvrit une source d’eau sulfureuse dans  son jardin en 1846.

Le patrimoine de Pierrefonds : ce qu’il faut voir, les monuments…

Voici quelques lieux d’intérêt et monuments à ne pas manquer à Pierrefonds !

Le château de Pierrefonds

Vous ne pouvez pas le manquer ! Surplombant le village, le château de Pierrefond est un château médiéval construit au XIVème siècle et restauré au XIXème par Viollet-le-Duc. Il est classé monument historique et est ouvert au public.

L’Église Saint-Sulpice

Située rue Louis-d’Orléans, cette église classée monument historique par liste de 1862 est une église de style gothique bâtie sur la crypte d’une ancienne église romane datant du XIème siècle. Cette crypte abrite la tombe du seigneur Nivelon et la source thermale de Pierrefonds.

L’église Saint-Sulpice de Pierrefonds

L’ancienne gare de Pierrefonds

Située allée des Tilleuls, cette gare du XIXème siècle est inscrite au titre des monuments historiques.




Inaugurée en 1884 alors que Pierrefonds se nommait Pierrefonds-les-Bains, cette dernière contribua à la fréquentation touristique liée au château de Pierrefonds restauré par Viollet-le-Duc et à l’établissement thermal.

Le Château de Jonval

Situé sentier du Diable, le château Jonval est un château édifié à Pierrefonds au XIXème siècle.

Le château de Jonval à Pierrefonds

L’ancien établissement thermal

Pierrefonds fut célèbre pour ses cures thermales au XIXème siècle après la découverte de sources sulfureuses par monsieur Deflubé dans son jardin en 1846. Cette eau avait les capacités de soulager les maladies respiratoires, les douleurs articulaires et les maladies de la peau. Sa maison fut bien vite transformée en hôtel des bains. Avec l’arrivée du train, Pierrefonds-les-bains devint une véritable station thermale jusqu’à la première guerre mondiale.

L’ancien établissement thermal se situe rue Louis-d’Orléans à Pierrefonds.

Ancien établissement thermale de Pierrefonds

Pierrefonds et Viollet-le-Duc

Pierrefonds est intimement liée à Eugène Viollet-le-Duc, célèbre architecte ayant œuvré pour Napoléon III dans le cadre de la restauration du château de Pierrefonds. L’on raconte que Viollet-le-Duc hésitait alors à l’époque à chapeauter ce projet car il souhaitait restaurer un autre château. L’impératrice Eugénie lui aurait alors proposé un tirage au sort pour trancher… En inscrivant le château de Pierrefonds sur les deux bulletins !

Viollet-le-Duc a également dessiné l’Institut Charles-Quentin, rue Louis-d’Orléans à Pierrefonds. Ce dernier est entouré de superbes jardins.

Laisser un commentaire