Le supplice de l’écartèlement pour la dernière fois utilisé en France

Robert François Damiens avait une vie assez mouvementée. Il vivait de petits boulots, servait de coursier, de domestique pour quelques membres de la noblesse et jouait parfois le rôle d’indic pour la police. Afin de nourrir sa femme et son fils, il ne regardait pas, parfois, à se livrer à quelques larcins.




Celui-ci développait de plus en plus une haine contre le roi, si bien que le mercredi 5 janvier 1757, il profita de la foule saluant le roi Louis XV sur son passage pour lui donner un coup de canif. Malgré ses précautions pour se camoufler et la rapidité du geste, il fut arrêté. Le roi quant à lui, s’en tira avec une plaie peu profonde.


L’instruction de l’affaire retint le chef d’accusation de régicide et notre François Damiens sera jugé publiquement au mois de Mars.
Après moult débats, la sentence tombe. Celle-ci est lue publiquement devant l’intéressé. Robert François Damiens sera:

« tenaillé aux mamelles, bras, cuisses et gras des jambes, sa main droite tenant le couteau (…) sera brûlée au feu de soufre, et sur les endroits où il sera tenaillé, il sera jeté du plomb fondu, de l’huile bouillante, de la poix résine brûlante, de la cire et soufre fondus. Ensuite son corps sera tiré et démembré par quatre chevaux et ses membres et corps seront consumés au feu, réduits en cendres et ses cendres jetées au vent ».

Une fois la sentence prononcée, Robert François Damiens répondit laconiquement et non sans humour :

« La journée sera rude ! »…

Des paroles restées célèbres tant celles-ci étaient à la fois saugrenues et comiques au vu des circonstances !

L’exécution eut lieu le 28 mars, mais tout ne se passa pas comme prévu. D’une part en raison du stoïcisme du condamné, d’autre part à cause du manque d’expérience de certains bourreaux et de la mauvaise volonté des chevaux. Si bien que le supplice dura des heures et la foule, pourtant friande de spectacles abjects, en fut dégoûtée !
Robert François Damiens sera le dernier condamné à l’écartèlement en France et la guillotine fut ensuite accueillie comme une réelle avancée sociale !

260px-Robert-damiens

Robert François Damiens (sources: Wikipédia)

Laisser un commentaire