Rubrouck, entre culture flamande et mongole

Village-berceau de Guillaume de Rubrouck, né en 1215, ayant passé une partie de sa vie en Mongolie afin d’évangéliser le pays.

Rubrouck ou Rubroeck en flamand (Le marais broussailleux), est aujourd’hui jumelé à la Mongolie, et la maison de Guillaume de Rubrouck (Willem van Rubroeck), musée situé près de l’église Saint-Sylvestre de Rubrouck, consacré à la mémoire de Guillaume, vient souligner les relations de la ville avec la Mongolie en présentant la culture ainsi que les traditions mongoles.

Rubrouck est en effet la première ville française à être jumelée avec une commune de la Mongolie. La raison de ce jumelage nous vient du 13ème siècle quand Guillaume, moine franciscain originaire de ce village, fut envoyé en Mongolie par Saint-Louis afin de porter l’évangile. Même si l’histoire a retenu principalement le rôle de Marco Polo en termes d’évangélisation d’Orient, c’est bien Guillaume de Rubrouck qui se rendit le premier au sein de l’Empire Gengis Kahn et qui ouvrit, en quelque sorte, la route de la soie.

Le musée de Guillaume de Rubrouck, créé en 1996 fut inauguré par le président mongol en personne ! Chaque année, dans ce village, se déroule la fête de Naadam.
Chapelle Rubrouck_GF

Petite chapelle entre Rubrouck et Zegerscappel

A remarquer à Rubrouck, de nombreuses petites maisons typiques en briques rouges ainsi que l’église St Sylvestre, église classée de type Hallekerke, dotée d’une haute tour carrée de 40 m terminée par une courte flèche et flanquée d’une tourelle abritant l’escalier menant en haut de la tour. La légende raconte que ce serait les pierres de l’ancienne cathédrale de Thérouanne qui servirent à construire la tour…


Eglise de Rubrouck_GF

Eglise Saint Sylvestre

Pour en savoir plus :

http://yserhouck.free.fr/Textes/rubrouck.htm

Laisser un commentaire