Solre-le-Château village typique, 100% Avesnois

Au cœur du Parc Naturel Régional de l’Avesnois, Solre-le-Château est une commune de 1800 habitants, entourée de prairies bocagères propres à l’Avesnois, surnommée « la petite suisse du Nord ». Le village est traversé par la voie verte de l’Avesnois, chemin ouvert aux cyclistes, cavaliers et promeneurs allant de Ferrière-la-Grande à Glageon.

A visiter et voir à Solre-le-Chateau

Solre-le-Château se distingue par sa Grand’Place, avec son kiosque à danser typique de l’avesnois et du Hainaut, son hôtel de ville datant du XVIème siècle, mais aussi et surtout son église dotée d’un énorme clocher à bulbe présentant la particularité d’être penché ! (Voir notre article : La tour de Pise de l’Avesnois).

Ce village doit son nom à la Solre, ruisseau qui le traverse, ainsi qu’au château fort s’élevant jadis à l’endroit où se situe dorénavant la Grand’Place. Ce château fut entièrement démoli durant la révolution (1793).

Photographie de la place de Solre-le-Château ou se dresse l'église au clocher penché
Kiosque, hôtel de ville et église de Solre-le-Château

A voir également à Solre-le-Château : Les pierres martines, au sud de la ville, dans un champ à gauche de la route qui mène vers le hameau de L’Épine.

Ces menhirs étaient trois à l’origine, mais l’une d’elles fut détruite au xixe siècle pour remblayer la route !

Solre-le-Château, la légende des pierres Martines

La légende veut que Saint-Martin s’est reposé sur l’une de ces pierres, y laissant l’empreinte de son dos. A savoir que Saint-Martin avait la réputation de détruire bon nombre de temples païens et druidiques. C’est ainsi que la légende de saint Martin reste attachée, en France, à un grand nombre de fontaines ou mégalithes. (source Wikipédia juin 2015)

 

Laisser un commentaire