Bray-Dunes, bienvenue dans le pays des Dunes de Flandre

Bray Dunes, commune récente, fut créée suite à un décret présidentiel de 1883. Son nom provient d’Alphonse Bray, armateur Dunkerquois. Ce dernier, amoureux par cet espace naturel de dunes de 700 ha, créa en 1879 à Ghyvelde, une maison visant à recueillir les vieux marins retraités. A l’époque de la conquête des territoires par les chemins de fer et l’engouement pour les bains de mer, Bray Dunes ne tarda pas à se développer.

Cette petite commune comprenant aujourd’hui 4500 âmes, a la particularité d’être la ville la plus au Nord de la France, DOM TOM compris (implicitement, plus au Nord encore que Saint-Pierre-et-Miquelon). Auparavant Hameau de Ghyvelde, Bray-Dunes comprend dorénavant son propre Hameau, Charrière, près de la frontière Belge.



Jadis, la population était principalement composée de pécheurs à la morue en Islande, d’où leur surnom : « les islandais ». Un calvaire de 33m de haut à été érigé en 1953 dans les hauteurs des dunes du perroquets, en guise de sanctuaire dédié à la mémoire des marins-pêcheurs disparus.

Vestiges seconde guerre mondiale sur les plages près de Dunkerque à Bray Dunes
Les vestiges de la WWII sur les plages de Bray-Dunes

A voir, à découvrir, à visiter à Bray-Dunes

Un monument a été élevé sur la digue à la mémoire de la XIIème division d’infanterie de marine sacrifiée pour tenter de sauver dunkerque en 1940. La plage en elle même témoigne largement de cette époque, au vu du nombre de bunkers construits au pied des dunes.

Les dunes Marchand ainsi que la dune du perroquet offrent un cadre propice aux balades. A noter que ces dunes sont très vastes mais bien balisées. La Dune du perroquet marque la frontière entre la France et la Belgique.

Laisser un commentaire