Douai, une ville regorgeant de curiosités au cœur du bassin minier !

Douai est l’une des communes principales du Nord-pas-de-Calais-Picardie (Région des Hauts-de-France) avec ses 42 000 habitants. Ancienne cité minière, elle devint après la seconde guerre mondiale le siège des houillères du bassin du Nord-Pas-de-Calais. Découvrons ci-après le patrimoine et les monuments de Douai, les destinations touristiques, son beffroi et son hôtel de ville!

La Scarpe, traversant la ville de Douai
La Scarpe, traversant la ville de Douai

La ville de Douai est également nationalement connue pour son industrie automobile (Renault Douai entre autres) mais également des juristes, étudiants ou praticiens qui ne sont pas sans avoir croisé durant leur parcours un arrêt de sa cour d’appel !

Le nouveau Palais de justice de Douai, au style architectural tranchant parmi les autres éléments de la vieille ville.
Le nouveau Palais de justice de Douai, au style architectural tranchant parmi les autres éléments de la vieille ville.
Le Palais de justice de Douai
Le Palais de justice de Douai

Arrosée par la Scarpe, la commune présente un certain charme avec ses diverses églises, ses monuments et ses vieilles demeures côtoyant des constructions plus modernes… Il faut avouer que Douai a beaucoup subi durant les deux guerres… Il n’en demeure pas moins que bon nombre de constructions ont été préservées et/ou reconstruites lui faisant valoir son label de ville d’art et d’histoire. Douai regorge en effet de curiosités !

Une ancienne façade de Douai.
Une ancienne façade de Douai.

L’histoire de Douai

Les origines Gallo-romaines de Douai

Douai aurait était à l’origine une forteresse gallo-romaine reliant deux villages situés de part et d’autre de la Scarpe. Après avoir endossé différents noms (Duac, Duachum, doai…), la ville devient Douai au XIIIème siècle !

La ville de Douai, encore aujourd’hui sous l’influence de la culture espagnole

Douai fut occupée par les espagnols entre le XVème et le XVIIème siècle. Durant cette période, la ville prospéra notamment grâce à la fabrication et la vente de laine. A la fin du XVIIème, elle fut reprise par la France sous Louis XIV grâce aux opérations d’invasion de la Flandre opérée avec brio par l’illustre Vauban. Elle resta française depuis, mais conserva quelques traces de l’influence espagnole sur la culture locale : c’est notamment le cas quant au « culte » voué aux géants. En effet, chaque année à Douai, suivant le week-end suivant le 05 juillet à lieu la fête de Gayant, où le géant de la ville « Gayant », sort avec son épouse et ses trois enfants.

Douai, une ville jadis fortifiée

Douai était autrefois fortifiée, mais le démantèlement des fortifications fut décidé en 1891 dans le but d’étendre la ville et permettre la création de boulevards ainsi que la circulation d’un tramway. Seules subsistent deux portes et une tour : la porte de Valenciennes, celle d’Arras et la tour des Dames ainsi qu’un plan relief, exposé au musée de la chartreuse donnant un aperçu de la ville au XVIIème siècle. Elle a également pu conserver certains bâtiments attachés à son passé militaire, tels que son arsenal, ses casernes et sa fonderie de canon.

La porte de Valenciennes de Douai, témoignant du passé de Douai, ville fortifiée.
La porte de Valenciennes de Douai, témoignant du passé de Douai, ville fortifiée.

A voir également à Douai

Le Beffroi de Douai, contenant le plus gros carillon de France

L’immanquable Beffroi, s’élevant à 54 mètres de haut et renfermant un impressionnant carillon de 62 cloches (le plus gros carillon de France !). Cet édifice, symbole des libertés communales, est inscrit depuis 2005 sur la liste du patrimoine mondiale (tous comme les géants Gayant !).

Le Beffroi de Douai.
Le Beffroi de Douai.
La fontaine de la Place d'Armes et le Beffroi de Douai en arrière plan.
La fontaine de la Place d’Armes et le Beffroi de Douai en arrière plan.

Le riche patrimoine religieux de la ville de Douai

Douai détient également un riche patrimoine religieux, avec son imposante collégiale Saint-Pierre datant du XVIème siècle, son église Saint-Jacques, l’église Notre Dame dont la construction débuta au XIIème siècle, la maison des templiers (rue de la commanderie).

L'immense collégiale de Douai.
L’immense collégiale de Douai.
Eglise Notre-Dame de Douai, datant du XIIème siècle.
Eglise Notre-Dame de Douai, datant du XIIème siècle.

Douai et ses multiples parcs, propices à la promenade

A Douai, il est également possible de se balader au travers des quatre parcs de la commune : le Parc Charles-Bertin, le Parc du rivage Gayant (ou parc ), le parc de la Tour des Dames, le parc Charles Fenain ou le domaine de la Chaumière.
A faire également : une visite guidée des 20 hectares de la réserve naturelle du marais de Wagnonville.

Exposition aménagée sous l'hôtel de ville de Douai
Exposition aménagée sous l’hôtel de ville de Douai
L'église Notre-Dame et le monument aux morts de Douai.
L’église Notre-Dame et le monument aux morts de Douai.

Laisser un commentaire