Trois bonnes raisons pour voter pour le beffroi d’Arras !

Photo couv arras2_GF

Pour la seconde édition, France 2 organise le concours du monument préféré des français, émission présentée par Stéphane Bern !  Pour la région Nord-Pas-de-Calais, le beffroi d’Arras a été sélectionné pour concourir face aux 20 autres monuments, tels que la croix de Lorraine et le mémorial Charles de Gaulle (région Champagne-Ardenne), la basilique Notre-Dame de la Garde (PACA), l’hôtel des invalides (Ile-de-France), le viaduc de Millau (Midi-Pyrénées)  ou encore les remparts de Saint-Malo (Bretagne). Pourquoi notre beffroi devrait-il gagner ? Voici trois bonnes raisons ! (si je tente de prêcher un convaincu, alors, inutile de vous fatiguer les yeux sur cet écran, votez directement ici! Si le cœur vous en dit, vous pouvez tout de même poursuivre votre lecture, hein!)

1°Le beffroi d’Arras, un monument chargé d’histoire

Le beffroi vit sa construction débuter au XVème siècle pour s’achever en 1554. Depuis, les arrageois durent le reconstruire deux fois ! La première en 1833, car ce superbe édifice gothique menaçait de s’écrouler, la seconde suite aux dégâts causés par la première guerre mondiale. Il faut avouer que les bombardements ne l’ont pas épargné ! 69 tirs d’obus furent nécessaires pour détruire notre symbole des libertés communales…  Pourquoi ? Les allemands y voyaient surement un point stratégique pour guetter (en même temps, c’est l’une des fonctions premières d’un beffroi…). Plus curieusement, d’autres points, autrement plus stratégiques furent épargnés… Toujours est-il que les arrageois y tenaient à leurs beffroi (normal !). Celui-ci fut donc reconstruit à l’identique, en même temps que l’hôtel de ville. On lui remit même une réplique du lion d’or tenant un soleil, signe jadis de l’attachement de la commune à son altesse Louis XIV (l’original est exposé au musée des beaux arts).

Un nouveau carillon est installé en 1930. Depuis cette époque, il sonne toujours, et des ritournelles sont jouées par le carillonneur le samedi matin, durant le marché. Un régal pour les oreilles !

Alors, chargé d’histoire notre beffroi ? Certes, il y a eu en réalité trois beffrois en moins de 500 ans, mais cela prouve la détermination des arrageois à préserver ce patrimoine, tant matériel qu’immatériel. Le beffroi, c’est certes une belle (que dis-je, superbe) tour de 75 mètres de hauteur, mais c’est aussi et surtout un véritable symbole !

2° Le beffroi un superbe monument dans un cadre magnifique !

Et bien oui ! Que vaudrait le plus beau monument du monde s’il était entouré de bâtiments modernes, dénués de style, faits de béton et de plexiglas ? Pas grand-chose, à vrai dire. Ce serait du pur gâchis pour les historiens, connaisseurs et amateurs de vieilles pierres… Ou le vestige d’un monde rétrograde, d’une époque surannée et révolue au milieu de bâtiments super cools et fonctionnels pour les ignares sans goût ! (si, si, je reste objectif !)

Ici, le beffroi d’Arras surplombe un hôtel de ville rivalisant de beauté, dont le style demeure purement celui du XVème siècle ! Qui pourrait deviner au premier coup d’œil que celui-ci fut entièrement détruit durant les bombardements de 1914, puis reconstruit ? Il en est de même pour les places : la Grand’place et la Place des héros nécessitèrent une reconstruction quasi-totale suivant le premier conflit mondial, mais le résultat est là : deux énormes places rectangulaires et pavées, de style baroque-flamand, comprenant plus d’une centaine de façades classées. Et quelles façades ! Les façades hispano-flamandes s’inscrivent dans une unité déconcertante, tout comme l’ensemble des arcades des galeries, représentant en tout 345 colonnes de grès ! Cet ensemble homogène invite le photographe à dégainer son reflex ou l’artiste à saisir son pinceau et dérouler sa toile… Cette apparente harmonie est issue d’un plan d’urbanisme du XVIIème siècle imposé par les échevins suite à un édit de Philippe II interdisant les maisons en bois et torchis, sources d’incendies historiques !

Depuis, et ce malgré la première guerre mondiale et les reconstructions nécessaires, tout est resté à l’identique…  Flâner dans le centre d’Arras équivaut à un véritable saut dans le temps, et l’on s’imagine aisément circuler au milieu du marché aux draps et aux graines, en se faufilant entre les étals, chevaux et carrioles… Oui, décidément, Arras a quelque chose de magique…

La Pignons typiques de la Grand'Place d'Arras
La Pignons typiques de la Grand’Place d’Arras

3° Ce beffroi représente la meilleure région de France !

Et oui, notre région est magnifique ! Elle est dotée de superbes monuments et propose une diversité incroyable de paysages ! Les côtes, les caps, les bocages, les monts, les terrils, les villes fortifiées, les petits coins pittoresques… font le bonheur des randonneurs, visiteurs et photographes ! Sans oublier la diversité culturelle ! On y parle flamand, picard… chacun revendique avec fierté ses origines, et personne ne se tape dessus, c’est-y pas merveilleux ! En plus dans le nord, tout le monde est sympa et accueillant, c’est bien connu ! Quoi ? Je m’enflamme et la subjectivité reprend le dessus ? Tant pis, n’en déplaise aux éternels grincheux, je maintiens mes dires !

Pour conclure : votez Arras !

Pour voter Arras, ça se passe ici !

http://www.france2.fr/emissions/le-monument-prefere-des-francais/monuments-2015/le-beffroi-d-arras-region-nord-pas-de-calais En 2 secondes, c’est fait !

Dépêchez-vous, clôture des votes au 18 août 2015 !!!

JF

Laisser un commentaire