La Picardie : terres historiques et touristiques

La Picardie, ancienne région administrative depuis sa fusion avec le Nord-Pas-de-Calais (devenu Hauts de France), n’en demeure pas moins une région culturelle riche d’un patrimoine matériel et immatériel, témoignant de son passé tumultueux. Ce dernier est intimement lié à l’histoire de la France.




Cette région constituait également jadis une grande province.

Elle regroupait depuis le décret du 2 juin 1960 créant la région, trois départements : la Somme, l’Oise et l’Aisne.
Située aux portes de Paris, la Picardie constitue une région pleine d’atouts, propice aux balades, randos, découvertes et plus globalement, au tourisme.

Découvrez au sein de cet article les origines de la Picardie, son histoire, ses sites touristiques incontournables et ses spécialités, les origines de la langue picarde (ch’ti).

Port dans la baie de Somme
Port de plaisance de Sain-Valery-sur-Somme

Aux origines de la Picardie.

Ce fut Nicolas de Bray qui utilisa pour la première fois par écrit le terme « Picardie » au 13ème siècle. Ce terme désignait le territoire géographique touchant la Flandre. Le qualificatif picard, quant à lui, signifiait « laboureur » ou piocheur » (qui manie un pic). C’est ainsi que les parisiens qualifiaient les paysans de Senlis et alentours ainsi que du Valois. Les flamands, quant à eux, désignaient par picards leur voisins qui ne parlaient pas leur langue. C’était notamment le cas des habitants de ce que nous appelons dorénavant le Boulonnais, le Calaisis et le Montreuillois, ainsi que le sud des comtés de Flandre. En effet, la Picardie, recouvrait au Bas Moyen Âge tous les territoires au nord de Paris, parlant une langue romane distincte du français et du flamand.

Il paraîtrait également que les picards portaient jadis à juste titre leur surnom car ils étaient réputés pour la pugnacité mais également pour leur caractère têtu. Ils défendaient en effet bec et ongles à leurs libertés communales.

Ancienne vue aérienne d’Amiens

Histoire résumée de la Picardie

La Picardie, durant la guerre des Gaules, appartenait, tout comme les territoires flamands, à la Gaule Belgique (Belgium).

La Picardie sera placée dans le royaume de France occidentale des suites du traité de Verdun de 843. À partir du xve siècle, la partie nord est occupée par la Bourgogne puis, par l’Espagne. Entre temps, au XIVème siècle, le territoire aura été fortement marqué par la guerre de cent ans. En témoigne l’épisode historique du siège de Calais, attaqué par le royaume d’Angleterre.

La Picardie n’émergea réellement que vers la fin du XVème siècle. En effet, la mort de Charles le Téméraire en 1477 posa un terme aux querelles franco-bourguignon. Louis XI récupéra le duché de Bourgogne et l’actuelle Somme. La Picardie est dès lors définitivement rattachée au royaume de France.

Jusque Louis XIV et sa conquête de la Flandre, la Picardie aura constitué la partie la plus septentrionale de France. Située à la frontière entre les Pays Bas espagnols et le royaume de France, la province devint plus que jamais une terre de passage, d’invasion, de conflits, protégeant notamment la ville de Paris.

Cette vocation à constituer le champ de bataille de la France se confirma plus de deux siècles plus tard, avec la Grande guerre, qui eut pour effet de meurtrir la Picardie et y laisser des cicatrices physiques et morales difficilement effaçables. En témoignent les nombreuses nécropoles, cimetières militaires, mémoriaux et le tristement célèbre « Chemin des Dames ». Il en fut de même avec la seconde guerre mondiale.

En raison de cette histoire tumultueuse, la Picardie vit sans cesse ses frontières se modifier. C’est pourquoi le Picardie regroupant l’Oise, la Somme, et l’Aisne n’a pas toujours été ainsi dessinée. Elle comprenait encore à la fin du XVIème siècle une partie de la Côte d’Opale et ne comprenait ni le Laonnois, ni le Soissonnais, ni le Valois.
Ce fut la révolution française qui entraîna une refonte des cartes : pour des questions pratiques et eut égard à la nouvelle organisation, la France fut découpée en départements de tailles plus ou moins proportionnelles.



Le débat sur les frontières fut ravivé à l’occasion de la réforme des collectivités locales : Il était un temps question de rattacher la Somme au Nord-Pas-de-Calais, l’Aisne à la région Champagne Ardenne et l’Oise à l’île de France. Heureusement, il n’en fut rien. Le démantèlement n’eut pas lieu et la Picardie forme désormais, avec le Nord-Pas-de-Calais, la région des Hauts-de-France. D’aucuns regrettent toutefois la perte du nom de Picardie en qualité d’appellation officielle…

Les paysages et les Pays de la Picardie

La Picardie présente un superbe espace littoral avec les plages de la Somme et la superbe baie de Somme. Le territoire comporte également de grandes forêts, des paysages ruraux et de grandes exploitations agricoles en raison de l’agriculture fortement intensive.

La Picardie comprend par ailleurs plusieurs réserves naturelles et de sites protégés, parmi lesquelles nous pouvons citer :

  • Les larris et Tourbières de Saint-Pierre-es-Champs
  • Les prairies humides de la Ferme du Moulin Fontaine
  • Les marais d’Isle
  • La baie de Somme

Etendue sur trois départements (l’Aisne, l’Oise et la Somme), la Picardie se décompose en plusieurs « Pays » détenant chacun ses spécificités, ses paysages et ses villes à découvrir. Nous pouvons ainsi distinguer :

  • Le compiègnois : s’étalant autour de l’agglomération de Compiègne, où chacun peut découvrir le château royal de Compiègne, le musée de la voiture, un riche patrimoine, des haras, de vastes forêts…
  • Le Grand Creillois : Vallées Brethoise et Oise et Halatte ;
  • Le Clermontois-Plateau picard et son territoire rural ;
  • Le Grand Beauvaisis : l’agglomération de Beauvais, le bocage du Bray et le plateau picard…
  • Le Grand Laonnois : autour de l’agglomération picarde de Laon, riche d’un patrimoine exceptionnel (espaces naturels, sites civils, militaires et religieux).
  • Le grand Amiénois : pays articulé autour de l’agglomération d’Amiens, autrefois capitale de la région Picardie.
  • Le Pays chaunois, dans l’Aisne, avec son patrimoine militaire, sa campagne verdoyante, la forêt de Saint-Gobain, les vestiges du château de Sire…
  • La Picardie Maritime et son patrimoine naturel remarquable, les côtes picardes, la baie de Somme, la forêt de Crécy…
  • Le Pays des Sources et Vallées : Surnommé la petite Suisse picarde en raison de son relief accidenté, le Pays des sources et vallées s’étale autour de l’agglomération de Noyons. A voir notamment : Noyon et son patrimoine, le massif forestier de Thiescourt, le Musée de la Batellerie à Longueil-Annel et l’abbaye d’Ourscamps…
  • Le Pays de Santerre-Haute-Somme, son patrimoine naturel et agricole ;
  • Le Saint-Quentinois, autour de l’agglomération de la ville de Saint-Quentin ;
  • Le Soissonnais : Soissons et ses alentours, les paysages vallonnés, la forêt de Retz.
  • Le Sud de l’Aisne, jouxtant la région parisienne et la Champagne, par ailleurs célèbre pour ses domaines viticoles. Le pays comprend les communes de Château-Thierry, Charly-sur-Marne, Condé-en-Brie, Fère-en-Tardenois et Neuilly-Saint-Front.
  • La Thiérache : au Nord de l’Aisne, la Thiérache jouxte l’Avesnois (Nord, 59) et la Wallonie (Hainaut Belge). Pays très appréciable pour ses campagnes reposantes.
  • Le Pays de Thelle-Vexin-Sablons : territoire picard jouxtant l’île de France et la Normandie.
  • Le Sud de l’Oise, Pays s’étalant autour de Senlis et de Chantilly, célèbre pour sa forêt, son château, son domaine… Superbe Pays à quelques dizaines de minutes de la région parisienne.




Le tourisme en Picardie.

La Picardie est un territoire fortement touristique plein d’atouts, à deux pas de Paris. Le potentiel de la région n’a fait que se renforcer depuis la fusion de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais pour former la région Hauts de France. La Picardie compte, entre autres, 72 parcs et jardins ouverts au public, de nombreux sites commémoratifs des deux guerres, des châteaux, des haras, des réserves naturelles et de grandes forêts, de nombreuses activités touristiques… Sans compter un superbe littoral et la réserve de la baie de Somme. La région idéale pour la rando, les activités en famille, les pratiques sportives, les découvertes culturelles et touristiques…

Géolocalisez-vous Ici sur Nord Escapade pour découvrir les activités et sites touristiques de la Picardie (Hauts de France) sur nord-escapade.com.

Equitation sur les plages picardes

La langue Picarde – Le patois de Picardie, chti. Les origines

La langue picarde est une langue romane, dialecte de langue d’oil parlée depuis le Moyen Age sur le territoire historique de la Picardie et une partie du Hainaut. Rarement écrite, cette langue parlée également appelée « ch’ti » connait plusieurs variantes. Non enseignée à l’école (l’institution publique a même un temps œuvré pour interdire son emploi dans les salles de classe), le ch’ti est aujourd’hui une langue en danger.
Le picard est encore employée dans le cadre privé dans bon nombre de territoire de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie (région des Hauts-de-France).



Laisser un commentaire