Le mémorial national du Canada de Vimy

A Vimy, entre Arras et Lens, un monument immaculé se dresse au cœur d’un parc verdoyant. Il s’agit du mémorial national du Canada, le plus grand monument commémoratif que le Canada n’ait jamais édifié en hommage à ses soldats canadiens tombés durant la première guerre mondiale. Il s’agit également de l’un des plus prestigieux monuments canadiens d’Europe ! Ce dernier est installé à Vimy, dans le Nord-Pas-de-Calais Picardie (Hauts de France) au sein d’un immense parc devenu terre canadienne depuis un don fait par la France à la nation outre-Atlantique. Le site est géré par les Anciens Combattants Canada.




Ce monument sur lequel sont gravés les noms des soldats tombés, commémore quelque 66000 victimes mortes au combat ainsi que la sanglante bataille du 9 avril 1917 qui eut lieu sur et autour de cette butte stratégique, offrant aujourd’hui une vue imprenable sur l’Artois.

Découvrons ci-après le parc, le mémorial et son architecture, les infos pratiques pour visiter, notamment à l’occasion du centenaire, ainsi que l’histoire de la bataille de la crête de Vimy.

Photo-image monument canadien crète de Vimy
Le mémorial de Vimy – Photo: Pays Lensois à suivre sur Facebook

La bataille d’avril 1917 à Vimy

En 1916 et 1917, la guerre fait rage. Les anglais relèvent les français sur le front de l’Artois et entreprennent des travaux de consolidation des défenses. En avril 1917, un combat impitoyable éclate contre la ligne allemande impliquant les canadiens et les britanniques.

Ces derniers entreprirent des bombardements incroyables ainsi qu’un feu nourri à la mitrailleuse. Une véritable pluie de balles meurtrières empêchant de surcroît aux allemands de sortir, de se replier, ou de se ravitailler.

Le 9 avril au petit matin, au cœur de cet enfer,  les soldats canadiens entreprirent une attaque en franchissant à pied les tranchées ennemies pour les conquérir une à une. Après une âpre et longue bataille en faveur des canadiens plus que jamais déterminés, le point dominant de la crête de Vimy sera remporté le lendemain. La bataille dura encore une grosse vingtaine d’heure. Au final, plus de 10.000 hommes périrent, dont près de 3500 canadiens, des milliers de soldats furent prisonniers… Mais la victoire revenait au valeureux peuple canadien !

Cet événement fut fédérateur pour ce nouveau peuple, qui eut matière à de nombreuses reprises à douter de ses capacités à remporter la guerre. Cette bataille a, sans conteste, renforcé et contribué à la fondation de la culture canadienne.

Le monument mémorial canadien de Vimy

Sur le socle du Monument de 75 mètres de long, sont gravés les mots suivants : « À LA VAILLANCE DE SES FILS PENDANT LA GRANDE GUERRE, ET EN MÉMOIRE DE SES SOIXANTE  MILLE MORTS, LE PEUPLE CANADIEN A ÉLEVÉ CE MONUMENT ».

Le monument de 20500 tonnes de béton et de pierres comporte également sur ses parois les noms des soldats disparus ou présumés morts (11285), ainsi que des statues, oeuvres du sculpteur  Seymour Allward.

Il fallut onze ans en tout pour achever l’ensemble, inauguré le 26 juillet 1936. Qui soupçonnait déjà à cette époque la montée d’Hitler et l’avénement de la seconde guerre mondiale, on ne peut plus menaçante ?




Pourtant, le monument est sans conteste un énorme symbole de paix, prêtant à la réflexion sur les horreurs du passé et l’avenir, devant à tout prix être synonyme de fraternité.

Les deux colossaux pylônes de 40 m formant le mémorial représentent en effet la nation canadienne et la nation française… Une véritable allégorie de la paix et d’alliance pour les siècles à venir. Le monument, comme précisé ci-dessus, comprend une vingtaine de statues représentant des idéaux, des vertus, des allégories et recèle des symboles cachés.

La statue de la pleureuse du mémorial de Vimy :

L’avant du monument présente une énorme statue de femme en pleurs, se tenant la tête d’une main. Celle-ci est tournée vers l’Est, comme pour atteindre le lever du soleil et par là même, un matin d’un jour plus heureux. Malgré ce symbole d’espoir, la statue regarde néanmoins en contrebas, vers le sol, là où les frères de guerre ont rendu l’âme…

Les statues ornant les escaliers du mémorial

De chaque côté de l’escalier Sud apparaissent un homme et une femme. Ceux-ci semblent absents, enfermées dans leurs pensées que nous imaginons douloureuses.

Aux pieds des escaliers Nord et Est, figurent deux ensembles statuaires. Le premier représente deux hommes regardent vers le ciel pendant qu’un troisième brisant une épée, symbole d’une volonté d’en finir une bonne fois pour toute avec les combats.

Le second ensemble représente un homme tendant le torse près de trois personnes prostrées sur le sol, à genou ou en position semi-allongée..

Les statues des pylônes

Six statues ornent, les pylônes du mémorial canadien de Vimy. Celles-ci s’apparentent à des allégories représentant l’Espérance, la Foi, la charité, l’Honneur et la Paix et la justice. Il s’agit ainsi de vertus et d’idéaux. Au pied des pylônes, se tiennent deux statues d’hommes, l’un en position de crucifixion symbolisant le sacrifice, l’autre, regardant vers le ciel, brandit une torche enflammée, symbole de liberté.

Le parc du mémorial de Vimy

Le site s’étale sur une surface impressionnante de 117 hectares, donnant une impression de grandeur et de solennité.  Il comprend bon nombre d’arbres du Canada, représentant chacun le sacrifice d’un soldat. Il présente aussi des trous d’obus et des tranchées restaurées, et offre un panorama incroyable de l’Artois, des collines et des campagnes aux alentours qui furent, durant des heures sombres de l’histoire, d’impitoyables champs de bataille.

Photo aérienne du mémorial de Vimy
Photo aérienne du mémorial de Vimy – Photo: Altimage

Le parc de Vimy appartient-il vraiment au Canada ?

En tant que tel, le parc du mémorial de Vimy n’intègre pas complétement le territoire canadien à l’instar d’une ambassade. Il s’agit d’une terre pour laquelle la France a accordé en 1922 au gouvernement canadien le libre usage exempte de toute forme de taxe, gracieusement et pour toujours. Ces quelque 117 hectares demeurent toutefois soumis aux lois françaises.

Visiter le site de la crête de Vimy – Visites guidées, horaires d’ouverture

L’ensemble du site et l’accès au monument sont ouverts tous les jours à longueur d’année. Il est accessible en fauteuil et dispose d’un parking. Le centre d’accueil est ouvert le lundi de 11h à 17h du mardi au dimanche de 9 à 17h. Il en est de même pour l’accès aux souterrains.

Sur place, des guides étudiants canadiens apportent gratuitement en français ou en anglais des informations sur les lieux et vous guident dans votre visite. Mieux vaut toutefois arriver tôt sur place pour avoir le temps de tout voir, de tout comprendre et de bénéficier de l’aide d’un guide.




Aux heures d’ouverture du site, le public peut aussi accéder, en général avec un peu d’attente, aux tunnels et souterrains construits durant la Première guerre mondiale.

Le parc comprend également des tranchées restaurées en accès libre, ainsi qu’un centre d’interprétation.

1917 – 2017 La commémoration du centenaire

Le 9 avril 2017 marquera le 100e anniversaire de la Bataille d’Arras et de la prise de la Crête-de-Vimy. De nombreuses commémorations auront lieu notamment au mémorial de Vimy, en présence de François Hollande en qualité de président de la république française et de Justin Trudeau, premier ministre canadien.

Ce centenaire présente en outre un programme chargé en matière de célébrations et de visites guidées des différents sites commémoratifs de l’Artois. Pour connaitre toute la programmation, n’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme Lens-Liévin.

 

Mémorial national du Canada à Vimy- Chemin des Canadiens (route D55)

62580 Vimy France

Coordonnées GPS : N50.379444, E2.773611

Sources : Nordmag.fr, Wikipédia, veterans.gc.ca, nord-decouverte.fr, www.tourisme-lenslievin.fr, www.cheminsdememoire.gouv.fr

Laisser un commentaire