Un brin de tourisme à Calais, une cité de la Côte d’Opale chargée d’histoire !

La ville de Calais, cité côtière de caractère, traversa les âges et les guerres en conservant au sortir de chaque conflit des stigmates marquant tant la pierre que les esprits. Malgré les tourmentes qu’elle eut à connaître, Calais présente aujourd’hui un riche patrimoine bâti, industriel et culturel, faisant la fierté de la commune. Ce mois d’avril, sur Wéo, l’émission « Au cœur du patrimoine » présentée par Jérémy Allebée, nous ouvre les portes de la cité des six bourgeois afin de découvrir ses richesses !



Pourquoi les six bourgeois de Calais? L’histoire

Démarrons notre aventure au pied de l’hôtel de ville. C’est ici que se dresse l’ensemble statuaire des six bourgeois, installé en 1895 en souvenir d’un épisode marquant de la guerre de cent ans : en 1346, la ville en état de siège se vit proposer un marché par le roi Edouard III d’Angleterre. Ce dernier laissait la vie sauve aux calaisiens contre l’exécution de 6 notables. Si les courageux volontaires furent finalement épargnés, la ville devint anglaise durant plus de deux siècles ! L’œuvre de Rodin, véritable prouesse artistique symbolisant la bravoure du peuple de Calais, matérialise à la perfection le mouvement de la marche des héros vers la mort ainsi que le sentiment d’angoisse se lisant sur leur visage…

Un monument religieux majestueux de Calais: l’église Notre-Dame

Dirigeons-nous maintenant du coté de l’église Notre-Dame de Calais, monument huit fois centenaire! A maintes reprises transformé depuis son édification au XIIIème siècle, le monument religieux affiche désormais une apparence unique, son clocher central et le style Tudor dominant faisant songer à une église britannique. C’est dans ce cadre somptueux que furent célébrées, en 1921, les noces d’Yvonne Vendroux et d’un certain capitaine répondant au nom de Charles de Gaulle ! Suite aux bombardements de 1944, le site connut une longue campagne de restauration… Désormais rouverte au public, le chœur de l’église dévoile un magnifique retable du XVIIème siècle sculpté dans le marbre et l’albâtre.

Photographie des bourgeois Calaisiens livrés au roi d'Angleterre, Oeuvre de Rhodin
Statue de Rodin des 6 bourgeois de Calais

La bourse du travail Art déco de Calais

Prenons la direction du quartier de Saint-Pierre. Sur la place Crèvecœur, à deux pas de l’église et du palais de justice, se dresse une bien curieuse bâtisse Art déco, liée, non plus au patrimoine religieux de la ville, mais à son histoire et sa culture ouvrière. Il s’agit de la bourse du travail, monumental bâtiment associé au marché couvert, dont la construction fut décidée sous le Front populaire. Cette « forteresse ouvrière » comprend une vaste salle des syndicats richement décorée ainsi qu’une façade ornée d’un remarquable bas-relief représentant les allégories de la paix et du travail.

La célèbre dentelle de Calais

Clôturons notre aventure par la découverte d’une spécialité faisant la renommée de la cité depuis bientôt deux siècles : la fabrication de la dentelle. Aujourd’hui, l’usine Noyon, entreprise familiale fondée en 1919, perpétue le savoir-faire transmis de génération en génération depuis l’arrivée du métier Leavers sur notre territoire! Le respect des traditions et le savoir-faire d’excellence de l’entreprise calaisienne furent reconnus en 2007 par le label « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

Auteur: Jérémie FLANDRIN

Article paru dans le magazine Audomarwouah d’avril 2016

Laisser un commentaire