Voir, visiter, découvrir Compiègne: l’histoire, les monuments, les lieux touristiques

Commune picarde de l’Oise, Compiègne se situe non loin de la région parisienne au sein de la région Hauts-de-France. La ville est notamment célèbre pour son patrimoine, la clairière de l’armistice, pour sa forêt et le château de Pierrefonds situé non loin de là…



Histoire de Compiègne en bref

Nous retrouvons des traces d’occupation de Compiègne depuis l’Antiquité voire bien avant, mais la ville en elle-même fut fondée au début du Moyen Age sur l’emplacement du faubourg de Saint-Germain. Bien vite, Compiègne fut associée à la couronne de France et ce, dès le début de la dynastie des Mérovingiens. Les Capétiens étaient eux-mêmes coutumiers des séjours à Compiègne, tout comme les rois de France successifs et leur cours, qui y firent notamment des haltes après les sacres à Reims.

Pendant la guerre de Cent Ans, Compiègne fut assiégée et prise plusieurs fois par les Bourguignons et passa également durant un temps sous le pavillon anglais avant de revenir dans le giron du Royaume de France sous Charles VII.

La statue de Jeanne d’Arc sur la grand place de Compiègne

 

Compiègne est également historiquement associée à Jeanne d’Arc. C’est en effet en 1430 que la ville assiégée fut défendue notamment par l’héroïne, qui fut capturée par les bourguignons pour être ensuite livrée aux anglais. Compiègne figure ainsi au sein de la liste des villes johanniques.




Notons que Compiègne est aussi historiquement associée à la fin de la guerre 14-18. C’est en effet à près de la Rethondes, au cœur de la forêt de Compiègne, que l’armistice fut signé. Ce wagon, Hitler le détruisit par vengeance un peu plus tard. Ce dernier choisit ce lieu symbolique pour signer l’armistice  22 juin 1940 avec la délégation envoyée par le Maréchal Pétain… C’est le début de la collaboration.

 

Manifestations culturelles,  festivités, événements et fêtes folkloriques à Compiègne

Le planning événementiel et festif de Compiègne est chargé ! A Compiègne, vous pourrez, entre autre profiter :

  • Du « Palais en Jazz », festival de jazz se déroulant le dernier week-end du mois de juin au Château de Compiègne ;
  • De la Fête du Muguet le 1er mai ;
  • Des Fêtes Jeanne d’Arc ;

 

A voir, à visiter à Compiègne : les monuments

Compiègne présente un riche patrimoine à découvrir, dont bon nombre d’éléments sont classés. Outre les célèbres monuments de la ville, le centre historique présente de nombreux éléments architecturaux et bâtisses témoignant de l’histoire de la ville, tels que des villas, des maisons à colombages ainsi qu’un ancien grenier à sel.

Découvrons, ci-après, une sélection des incontournables monuments et lieux touristiques de Compiègne.

Le château de Compiègne

Ce monument historique situé place du général de Gaulle à Compiègne, fut édifié à l’emplacement de l’ancien château médiéval dont il ne subsiste que les vestiges d’une tour et des remparts.

Le Palais de Compiègne

L’Hôtel de ville de Compiègne

Ce superbe bâtiment de style gothique flamboyant fut édifié au XVIème siècle pour remplacer l’ancien beffroi. Il fut restauré au XIX ème par Viollet-le-Duc. En haut de cette impressionnante bâtisse, nous pouvons distinguer les trois jaquemarts prénommés « picantins » représentant ennemis du pays de l’époque. Ils sont nommés Flandrin (le flamand), Langlois (l’anglais) et Lansquenet (l’allemand).

Les jaquemarts au sommet de l’hôtel de ville de Compiègne

Le Théâtre impérial de Compiègne

Ce théâtre de 900 places se situe près du château de Compiègne. Il fut édifié sous Napoléon III. Malheureusement, le chantier arrêta en cours de route avant d’être achevé en… 1991 !



Les remparts médiévaux de Compiègne

Les remparts actuels datent la plupart du XIIème siècle. Ils remplacent les fortifications édifiées à l’époque carolingienne mais ont depuis été largement modifiés avant d’être abattus. Si bien qu’il ne reste que des vestiges. Le jardin des Remparts témoigne de ce passé.

La Tour Jeanne-d ‘Arc

Inscrite monument historique par arrêté du 30 mai 1927, la tour Jeanne d’Arc également nommée Grosse Tour du roi ou tour Beauregard, ce donjon du XIIème siècle fut probablement le témoin d’une bataille impliquant l’héroïne française.

La tour Jeanne d’Arc

Les églises de Compiègne

Compiègne abrite un grand nombre de clochers issus de plusieurs époques. Nous pouvons citer, notamment :

  • L’église Saint-Jacques, datant du XIIIème, XV et XVIème siècle.
  • L’église Saint-Antoine, de style gothique flamboyant, fut construite au XIIIème siècle et fut remaniée au XVIème siècle suite aux dégâts causés par la guerre de 100 ans.
  • L’ancienne église Saint-Pierre des Minimes, abritant désormais l’espace culturel Saint-Pierre des Minimes.
  • L’ancienne abbaye Saint-Corneille, qui abrite désormais un musée et la bibliothèque municipale.
  • L’Hôtel-Dieu Saint-Nicolas-au-Pont, hospice devenu chapelle Saint-Nicolas;
  • Vestiges du couvent des Jacobins, situés parc Songeons et jouxtant le musée Pierre-Vivenel
  • La chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours dont le bâtiment primitif fut construite en 1636 pour remercier la Vierge d’avoir protégé le couvent des Capucins de l’invasion espagnole;
  • Les vestiges de l’abbaye de Royallieu ;
  • La chapelle Saint-Corneille au sein de la forêt de Compiègne ;
  • L’église Saint-Germain ;
  • L’église Sainte-Thérèse, rue du Bataillon-de-France.

Les musées de Compiègne

Compiègne comprend un grand nombre de musées à découvrir à l’occasion d’un séjour/week-end ou de vos vacances dans l’Oise !

Les musées du château de Compiègne

Le château de Compiègne abrite le musée de l’impératrice Eugénie, le musée du second Empire et le musée national de la Voiture et du Tourisme.

Le Musée Antoine-Vivenel

Installé dans l’hôtel Songeons-Bicquilley  rue d’Austerlitz, le musée Antoine Vivenel est un musée d’art et d’archéologie.

Le musée du cloître de l’ancienne abbaye Saint-Corneille

Ce musée de Compiègne est consacré à l’histoire de l’abbaye Saint-Corneille et la sculpture religieuse au Moyen Âge.

Le Musée de la Figurine historique

Ce musée situé place de l’Hôtel de Ville de Compiègne présente une importante collection de 100 000 figurines de toutes matières présentées sur des dioramas.

L’Espace culturel Saint-Pierre des Minimes

Ancienne église devenue espace d’exposition à Compiègne.

Les lieux de mémoire à Compiègne

Le Mémorial du camp de Royallieu

Ce mémorial retrace l’histoire de ce camp de déportation actif durant la seconde guerre mondiale.

La clairière de l’Armistice

Située dans la forêt de Compiègne, la clairière de la Rethondes présente le wagon de l’Armistice le musée de l’Armistice et diverses sculptures et œuvres symbolisant la paix retrouvée en 1918 (ex : anneau de la paix).

Emplacement du train de Foch dans la clairière de Compiègne

La Nécropole nationale de Royallieu

Situé sur les chemins de la mémoire, ce cimetière militaire français de la Grande Guerre contient 3 257 corps de soldats tombés au combat.

La forêt de Compiègne

Ancien marécage durant l’Antiquité, la forêt domaniale de Compiègne est aujourd’hui l’un des plus grands massifs forestiers de France riche en chênes et en hêtres avec ses quelque 14 000 hectares. Elle constituait durant le Moyen Age et la Renaissance un lieu de chasse privilégié par les rois.

La forêt de Compiègne comprend sa célèbre clairière de l’armistice et est située à deux pas de monuments notables, tels que le château de Compiègne, le château de Pierrefonds et l’abbatiale de Saint-Jean-au –bois.

Laisser un commentaire