Arras, capitale de l’Artois, ville d’Art et d’histoire

Capitale historique du Pas-de-Calais et de l’Artois, Arras est la troisième plus grande ville du Pas-de-Calais et revêt la fonction de chef-lieu. La cité arrageoise offre à quiconque la visitant un cadre magnifique, faisant le bonheur des touristes, des flâneurs et des photographes. Elle s’apparente ainsi à une destination touristique de choix du Nord-Pas-de-Calais-Picardie (Région des “Hauts-de-France”)

La Place des Héros d'Arras, avec ses pignos, son hôtel de ville et son Beffroi
La Place des Héros d’Arras, avec ses pignos, son hôtel de ville et son Beffroi

Une ville d’Art et d’Histoire

Arras se caractérise par son centre-ville remarquable, dont la majorité des habitations datent du XVIIème siècle. Rien ne semble avoir bougé depuis cette époque : le centre a conservé son ancienne configuration avec ses petites ruelles et ses larges places baroques magnifiques, entourées de maisons flamandes à Arcades.

Ancienne ville fortifiée, Arras, comme bon nombre de villes durant les révolutions industrielles successives, s’ouvrit à l’extérieur en démantelant les fortifications à l’emplacement desquels ont été aménagés des boulevards périphériques.

Notons que la cité renferme plusieurs parcs et squares propices au footing, la balade ou la farniente !

Connaissez-vous l’histoire d’Arras?

Si vous êtes amateur de bonnes bières, le terme atrébate ne vous échappera pas. Les atrébates étaient en fait un peuple gaulois régnant sur l’Artois, à l’origine de la création de la cité d’Arras. En Puis, César nommera Nemetocenna la citée perchée sur le Mont Baudimont au moment de la guerre des gaules. Au fil des siècles, elle redeviendra Athrebates à partir du IXème siècle avant de définitivement prendre le nom d’Arras au XIIème. La ville constituait alors à cette époque une importante cité drapière.
Deux personnages historiques sont originaires d’Arras, Robespierre, qui instaura le régime de la terreur, et Vidocq, personnage aux multiples vies, débutant voleur pour finir ensuite à la tête de la police !

La Pignons typiques de la Grand'Place d'Arras

La Pignons typiques de la Grand’Place d’Arras

A voir à visiter: les monuments, le patrimoine, les sites touristiques d’Arras

Difficile de recenser les monuments à contempler dans cette ville « d’art et d’histoire » : elle comprend en effet 225 monuments classés ou inscrits aux monuments historiques, ce nombre faisant d’elle la 7ème ville française en termes de nombre de monuments ! Nous ne pouvons ainsi lister ici qu’uniquement les immanquables :
Les deux places, bien sûr, la Grand’Place et la Place des Héros, qui ne sont plus à présenter, comprenant à elles deux la majeure partie des bâtiments classés;
L’hôtel de ville et son beffroi, reconstruits après la guerre suite aux bombardements ;

L'hôtel de ville et le Beffroi d'ArrasL’hôtel de ville et le Beffroi d’Arras

– L’abbaye Saint-Vaast abritant désormais le musée des beaux arts d’Arras ainsi que sa cathédrale;
– La citadelle, construite sur ordre de Vauban dans son projet de pré-Carré. Placée en seconde position, elle ne subit aucun dommage et fut de ce fait surnommée « la belle inutile » par les arrageois;
– Les bôves, galeries souterraines s’étendant dans le sous-sol arrageois ;
– La carrière Wellington et son musée, site touristique retraçant l’histoire de cette fameuse bataille où les troupes britanniques, se servant des souterrains, prirent par surprise les allemand qui virent alors une véritable armée sortir du sol à l’improviste.

La carrière Wellington - Arras

La carrière Wellington – Arras

Nous pourrions attribuer à la ville d’Arras le même surnom que celui donné à Saint-Omer : la ville aux clochers ! En effet, on ne dénombre pas moins de 8 églises au sein de la ville !

L'un des vitraux de l'église Saint-Jean Baptiste

L’un des vitraux de l’église Saint-Jean Baptiste

L'église Saint-Jean Baptiste d'Arras

L’église Saint-Jean Baptiste d’Arras

La gastronomie et le Folklore Arrageois

Arras est également une ville de gastronomie et de Folklore !
Nous pouvons dénombrer cinq spécialités culinaires de la cité des Atrébates :
– L’andouillette d’Arras ;
– Les cœurs en chocolat
– Le coquelet à la bière ;
– Les bonbons de l’ami Bidasse ;
– Le gâteau Artésien .

Comme de nombreuses villes du Nord, Arras possède 3 géants : le couple Colas et Jacqueline et leur fils Dédé.

Le tableau de Rubens, exposé au sein de l'église Saint-Jean Baptiste d'Arras

Le tableau de Rubens, exposé au sein de l’église Saint-Jean Baptiste d’Arras

Laisser un commentaire