Un plat fromager de nos estaminets qui tient au corps !

Nous connaissons tous ce plat fromager incontournable de nos estaminets. Les recettes varient, mais ce plat, à la base, marie bien souvent pain, bière, cheddar et moutarde.




Nous connaissons aujourd’hui des variantes, notamment avec le welsh au Maroilles (le cheddar est remplacé/complété par du Maroilles fondu) ou le welsh complet incluant dans les ingrédients du jambon et des œufs. Certains proposent même un welsh servi avec du bœuf, voire, un « welsh burger » !

Nous considérons ce plat comme une spécialité de la région, mais une question se pose toutefois: quelle est l’histoire, quelles sont les origines de ce plat si savoureux (et si calorique !) ?

Nous détaillons ci-dessous l’histoire du welsh ainsi que la recette du welsh complet, notre coup de cœur !

L’histoire, les origines du welsh

Le welsh puise ses origines… Au pays de Galles ! Rien d’étonnant en cela, étant donnée l’utilisation du Cheddar pour sa recette, fromage qui n’est pas produit dans notre région !
Le welsh est aussi appelé outre-manche « croque gallois » ou welsh rabbit. Cette recette n’emploie pourtant pas de viande de lapin… L’explication de ce nom est simple. En période de disette, il fallut inventer un plat qui tiendrait au corps et remplacerait la viande de lapin. Par ailleurs, au XVIIème, tous les produits de basse qualité et contrefaçons étaient associés aux gallois et étaient désignés par le terme « welsh ». Autre explication: certains racontent également que les anglais raillaient leurs voisins gallois à l’époque et soutenaient l’idée qu’ils ne savaient pas chasser et étaient obligés de se rabattre sur cette recette pour se nourrir !

Quoiqu’il en soit, le welsh fut exporté un peu partout dans le monde, mais c’est bien notre région et plus particulièrement la Flandre, qui a fait de ce plat l’une de ses spécialités.





La recette du welsh

Les ingrédients pour cuisiner un welsh
Il vous faut, par personne :
– 175g de cheddar
– Une tartine
– Un peu de bière
– Deux cuillerées de moutarde
– Une tranche de jambon
– Un œuf

Dans la recette traditionnelle, la bière est initialement chauffée dans un caquelon, puis on y ajoute une cuillère de moutarde et le cheddar et l’on continu à faire fondre le tout. La fondue est ensuite versée sur une tartine légèrement grillée, disposée au fond d’un plat. Ce plat est ensuite passé au four pour obtenir une belle couleur dorée.

Variantes de la recette du Welsh – Le Welsh complet et le Welsh burger

– Faites dorer les tartines de pain de campagne, tartinez les ensuite de moutarde et disposez sur chacune quelques centilitres de bière de caractère.
– Dans une casserole, faites fondre la bière avec le cheddar que vous aurez râpé au préalable. 10 – 12 centilitres de bière blonde de caractère suffisent amplement pour la 800 g de cheddar. Ajoutez dans la casserole deux cuillères à café de moutarde et une pincée de poivre. N’ajoutez surtout pas de sel, le plat le sera suffisamment !
– Disposez les tartines dans des plats individuels à gratin ou dans un grand plat pour manger « A la bonne franquette ». Vous pouvez ajouter sur chacune d’elles du jambon ou un steack haché que vous aurez cuit à point au préalable.
– Versez la fondue par-dessus.
– Vous pourrez également disposer sur chaque Welsh, au dessus du fromage, un œuf à cheval.

Welsh ” A la bonne franquette” servi avec des frites

Et voilà ! En une vingtaine de minutes, voici un plat simple et traditionnel du nord qui ravira les papilles de vos convives.
A déguster avec un peu de frites, une salade et une bonne bière locale !

Pour le Welsh burger, la fondue sera simplement coulée sur un burger (remplaçant le pain) et le submergera à mi hauteur… Une variante pour les gourmands, à déconseiller si vous faites du cholestérol ! 🙂

Bon appétit !




Laisser un commentaire