Les chansons et les musiques du carnaval

Lorsque l’on fait carnaval, mieux vaut connaitre par coeur les chants entonnés par les carnavaleux! D’une part pour ne pas passer pour un “touriste” et d’autre part, pour s’éclater un maximum!

Ci après, voici les paroles des chansons le plus couramment chantées dans les bals et les bandes. Pour certaines, un complément d’information sera apporté afin de faciliter leur compréhension. Quant au vocabulaire, certaines expressions appartiennent au jargon dunkerquois. Il conviendra de se rapporter au lexique.




A dunkerque, quand vient le carnaval

A Dunkerque, quand vient le carnaval, on est tous joyeux comme des cigales
on se grime on s’met de la peinture, on s’en fout plein, plein la figur’
on s’habille avec de vieux habits et on sort son grand parapluie.
Avec tout çà on est paré pour le Carnaval ! Et le boulot, ben on s’en fout pas mal.
On est heureux (eh ho !), on est heureux (eh ho !),  avec les Dunkerquois au carnaval on est les rois
On est heureux (eh ho !), on est heureux (eh ho !),  avec les Dunkerquois, on s’ra toujours les rois !

Ah, si vous voulez de l’amour

Ah si vous voulez d’l’amour n’attendez pas un jour, prenez l’bonheur qui passe
car voici le printemps, profitez du moment, allons dépêchez vous, ou ça n’s’ra pas pour vous! Vl’a tout!

Ah Léon, Ah Louise

Ah ah ah ah Léon il a dans son kanneçon un joli saucisson
Ah ah ah ah Louise elle a dans sa chemise une jolie boîte à prise.

Ah c’qu’elle est courrue la pêche à la morue.

Ah c’qu’elle est courrue la pêche la pêche
Ah c’qu’elle est courrue la pêche à la morue.

Ah c’qu’elle est courrue la pêche la pêche
Ah c’qu’elle est courrue la pêche à la morue.

Qu’est-ce qui darre, c’est Jean-Bart

Qu’est-ce qui darre, c’est Jean-Bart, parce qu’il a pas pu descendre pour pisser !

Qu’est-ce qui darre, c’est Jean-Bart, parce qu’il a pas pu descendre pour pisser !

Mets ton Beste clet’che

Mets ton beste clêt’che on va faire un beurt’che
on ira aux claqu’, aux claqu’ aux claquebeusses.

Mets ton beste clêt’che on va faire un beurt’che
on ira aux claqu’, aux claqu’ aux claquebeusses !

 

Ah c’qu’il a l’air bête celui-là

Ah c’qu’il a l’air bête celui-là, Ah c’qu’il a l’air bête,

Ah c’qu’il a l’air bête celui-là, Ah c’qu’il a l’air bête !

 

Marie Patate

Marie Patate elle a son cul plein d’merde,c’est pas vrai elle l’a lavé
Marie Patate elle a son cul plein d’merde,c’est pas vrai elle l’a lavé

 

Marguerite

Si tu veux faire mon bonheur,Marguerite, Marguerite
Si tu veux faire mon bonheur,Marguerite donnes-moi ton coeur
Marguerite a répondu,si t’es sage, si t’es sage
Marguerite a répondu si t’es sage,t’auras mon cul.

Elle a de grosses tototes

Elle a de grosses tototes ma tant’ Charlotte
il a un gros cigare mon oncle Edouard
Elle a de belles fesses ma tante Agnès
Elle a de belles cuisses ma tante Alice.

Allons douc’ment Sans trop presser l’mouv’ment C’est palpitant Et ça dure plus longtemps !

En Italie

En Italie on pisse dans l’lit, en Angleterre on pisse par terre
mais chez nous en France çà n’a pas d’importance.

En Italie on pisse dans l’lit, en Angleterre on pisse par terre
mais chez nous en France çà n’a pas d’importance.

Rosalie

Rosalie elle est partie si tu la vois, ramen’la moi
où est-elle, dans un bordel, pour quarante sous on tire un coup
car je suis sous, suis sous,suis sous, suis sous son charme
mes yeux sont mou, sont mou, sont mou, sont mouillés d’larmes
Rosalie elle est partie si tu la vois ramen’la moi.

 

Est-ce que t’as pas vu la bande

Est-ce que t’as pas vu la bande elle est chez Stanche (bis).

 

Si tu veux pas qu’ta femme t’emmerde

Si tu veux pas qu’ta femme t’emmerde n’te marie pas, n’te marie pas !

Si tu veux pas qu’ta femme t’emmerde n’te marie pas, elle t’emmerdera pas !

Ell’ te fera cocu,
Ell’ te foutra des coups d’poings sur la gueule,
Ell’ te fera cocu,
Ell’ te foutra des coups d’pieds dans ton cul !
Si tu veux pas qu’ta femme t’emmerde n’te marie pas, n’te marie pas !

Si tu veux pas qu’ta femme t’emmerde n’te marie pas, elle t’emmerdera pas !
La cabaretière

La cabaretière fais nous crédit, on te paiera tous ça samedi
si tu veux pas, m’donner à boire, on va t’choler dans ton comptoir
A la piqure, tout l’monde l’endure, le plus veinard c’est Cô Pinard
qu’il se couche tôt, qu’il se couche tard, il boit toujours son verre d’pinard.




Rose la poissonière

Rose la poissonnière, elle écorchait des raies, oh eh oh eh
Elle les vendait si chères que personne n’en voulait, oh eh oh eh
Et Rose et Rose et Rosalie c’est ma bonne amie.

Rose la poissonnière, elle écorchait des raies, oh eh oh eh
Elle les vendait si chères que personne n’en voulait, oh eh oh eh
Et Rose et Rose et Rosalie c’est ma bonne amie.

Nous habitons là haut

Nous habitons là-haut là-haut,pas au premier mais au sixième
il y fait froid, il y fait chaud car à toutes saisons l’on s’aime
Tout près du ciel, on vit heureux accordez-vous jeune ménage
c’est un ménage d’amoureux pas au premier mais au sixième étage.

Come nie mee, come nie mee
Come nie mee nae boven ?
Stan, stan, stan
Mon père il est soldat
Il est chasseur à ch’val(e)
Et moi j’m’en fiche pas mal(e)
Stan, stan, stan
Mon père il est soldat
Il est chasseur à Lille
Et moi j’me fais pas d’bile

Elle a perdu son pantalon

Elle a perdu son pantalon
Sa ch’mise et sa combinaison
Elle a perdu ses bas et son soutien-gorge
Ses froufous, sa culotte sû l’pont Saint Georges
Elle a perdu son berguenard
En revenant des Zwatelaeres
Comme elle a tout perdu
Tout l’monde peut voir son cul
Allons dépêchez-vous
Pour voir ce trou, v’là tout

Chantal 

Chantal t’as mis ton doigt dans mon trou d’balle  Et ça m’fait mal et c’est normal

Chantal t’as mis ton doigt dans mon trou d’balle Et ça m’fait mal et c’est normal

Chantal t’as mis ton doigt dans mon trou d’balle  C’est pas normal, tu m’dois 100 Balles

Chantal t’as pris mon wiche pou’ c’ui’ d’un ch’val  Ça t’a fait mal aux amygdales.

Les indépendants

Les zins, les zins, les z’Indépendants Les zins zins zins, les dés dés dés, Les pen pen pen, les dants dants dants  Les z’Indépendants  I’vous emmerdent depuis longtemps.

Les macaronis 

Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis, les macaronis, les macaronis, Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis, les macaronis quand ils sont cuits

Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni, ton macaroni, ton macaroni, Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni, ton macaroni, quand t’es au lit.
Donne un zô 

Donne un zô à ton oncle cô  qui r’vient d’Islande De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.

Donne un zô à ton oncle cô  qui r’vient d’Islande De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.

As-tu connu ma noot’che

As-tu connu ma noot’che, ça c’est un beau p’tit coôtche Elle a cassé sa jambe de bois sur l’peristyl de Saint-Eloi.

La femme à Nèche 

Avec la femme à Nèche on a bien rigolé, elle a montré ses tetches, on a bu tout son lait. Avec la femme à Nèche on a bien rigolé, elle a sucé mon wiche, elle a tout dégueulé.

L’avion

L’avion, l’avion, l’avion, ça fait lever les yeux, La femme, la femme, la femme, ça fait lever la queue !

Bite au cul s’écria la baronne en voyant les couilles du baron. Je préfère les avoir dans mon cul que d’les voir traîner dans la rue !

Wiche, wiche

Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.

Elle n’a jamais jamais connu l’amour,  Elle sait même pas c’que c’est qu’un pichelour.
Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche

Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.


La belle-mère

Ma belle mère elle a fait voir son cul, Sacré nom de dieu qu’il était large,

Ma belle mère elle a fait voir son cul, Sacré nom de dieu qu’il était large, son cul !

On pouvait jouer au pet’che d’ssus Sacré nom d’un chien, qu’il était large…

On pouvait jouer au pet’che d’ssus Sacré nom d’un chien, qu’il était large son cul !

Le Meilleur des fromages/La fumée de nos usines

Le meilleur des fromages c’est la Vache qui rit Quand la vache est malade, le fromage est pourri !

Tiens voilà la quille c’est pas pour les bleus nom de Dieu Tiens voilà la quille c’est pour les anciens nom d’un chien !

La fumée de nos usines nous rend tous tuberculeux On s’en fout on a bonne mine on est des carnavaleux ! (variante : La bibine de chez Zizine nous faisait pas mal au foie ! Regardez moi j’ai bonne mine et avant je n’buvais qu’ça !)
C’est la noce à crote 

C’est la noce à Crote, à Crote, à Crote, C’est la noce à Crote, à Crote Mion  Mion, Mion, avec sa gueule de con.

C’est la noce à Crote, à Crote, à Crote, C’est la noce à Crote, à Crote Mion  Mion, Mion, avec sa gueule de con.

On dit que qu’Dunkerque est mort 

On dit qu’Dunkerque est mort, mironton, mironton, mirontaine on dit qu’Dunkerque est mort, est mort et enterré, mais c’est pas vrai.

Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller.

Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller !

Cent sous d’beultekaze

Cent sous d’beultekaze un cannt’che d’pain et un oignon et on fait réveillon, et on fait réveillon !

Cent sous d’beultekaze un cannt’che d’pain et un oignon et on fait réveillon !

Va laver ta moule tu vas salir mon bigoudi, chère bonne amie, chère bonne amie. Va laver tes pieds, tu vad salir les draps d’mon lit ! Chère bonne amie…

 

Le cakewalk

Mademoiselle voulez-vous danser le cakewalk, le cakewalk,

Mademoiselle voulez-vous danser, le cakewalk va commencer.

Va laver tes yeux avec du podingue, t’auras des corinthes à ton cul.

Va laver tes yeux avec du podingue, t’auras des corinthes à ton cul.

La femme qui m’aura

La femme qui m’aura, la femme qui m’aura, n’aura pas toutes ses aises La femme qui m’aura, la femme qui m’aura, n’aura pas ce qu’elle voudra !

Et elle aura des coups de poings sur sa gueule, elle en aura autant qu’elle en voudra, Avec du poil sous les roses !

Le tram

Va vite vider le pot d’chambre sur la tête à ma tante Va vite vider le pot de pisse sur la tête à Maurice

Et voyez si ma femme fait cent quarante de tour c’est pas sa faute, c’est pas sa faute, Et voyez si ma femme fait cent quarante de tour, c’est pas sa faute, c’est la faute à l’amour.

Les comères d’la rue Saint-Gilles

Toutes les comères d’la rue d’Saint Gilles, ça c’est des gens qui s’font pas d’bile Al’sont toujours en train d’blaguer, en train d’blaguer Assises sur l’banc des accusés, des accusés !

L’débit d’tabac c’est la cantine Pour les comères d’la rue d’Saint Gilles al’sortent toujours leur tabatière, leur tabatière et voilà l’histoire des comères !

Un, deux !

Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage, Les femmes s’amusent à moudre du café

Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage, Les femmes s’amusent à moudre du café

C’est la première fois, c’est la dernière fois, plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi

C’est la première fois, c’est la dernière fois, plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi

Oh la la, les femmes elles font la noce, Oh la c’est tout’ une bande de rosses… Oh la la, les femmes elles font la noce, Les hommes à la maison pour soigner les enfants.

La musique à papa

La musique à papa (eh oh),  la musique à papa (eh oh), la musique à papa  fait plaisir à maman !

La musique à papa (eh oh),  la musique à papa (eh oh), la musique à papa  fait plaisir à maman !

Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère, elle aime bien son cousin, son cousin germain Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère mais c’lui qu’elle préfère c’est sont p’tit frère. La musique à papa, fait plaisir à maman.

Toutes les femmes y putent 

Toutes les femmes y putent,  Y à qu’les hommes qui sentent bon !

Toutes les femmes y putent,  Y à qu’les hommes qui sentent bon !

L’amour c’est comme de la salade

L’amour c’est comm’ de la salade, ça rend les gens bien malades L’amour c’est un plaisir quand on sait s’en servir L’amour c’est si bon, c’est si tendre, c’est s’lon la façon de s’y prendre, l’amour c’est un plaisir quand on sait s’en servir.

Le chat noir

Je cherche fortune au retour du chat noir et au clair de la lune, à Montmartre le soir

Monsieur l’curé, fais moi crédit, n’aies donc pas peur J’paierai samedi, si tu n’veux pas me confesser j’te fous la gueule, dans l’bénitier.

A la tienne Etienne 

A la tienne Etienne, à la tienne mon vieux, sans ces gueuses de femmes nous serions tous des frères !

A a tienne Etienne, à la tienne mon vieux, Sans ces gueuses de femmes, nous serions tous heureux.

On vient d’fonder une société 

On a fondé une société, on a fondé une société,une société ! Où sont inscrits tous les jeunes gens de 18 à 60 ans, de 18 à 60 ans,

La société des grosses biroutes, sur l’air du tralala…

Ah c’qu’on est heureux, c’qu’on est heureux, c’qu’on est heureux Ah c’qu’on est heureux d’avoir une grosse biroute  Ah c’qu’on est heureux de pouvoir s’en servir !

Avec avec, du poil sous les roses.

N’achètes plus d’allumettes

N’achètes plus d’allumettes un p’tit briquet c’est bin plus chouette La flamme c’est d’la réclame, une p’tite pression sur le bouton Et quand on s’aime y’a pas d’problème, mais ton doigt dans l’trou d’mon cul, ça sent la rose, allons-y, allons-y tout simplement.

Un wiche, un wiche

Et c’veint’ch il a un wiche, un wiche, un wiche, Et c’veint’ch il a un wiche, et c’femme elle n’en a pas. Et c’femme elle a des têt’ches, des têt’ches, des têt’ches, Et c’femme elle a des têt’ches, et c’t’homme il en a pas.

Où irons-nous le mercredi des cendres

Où irons-nous le mercredi des cendres ? A Rosendaël ou bien chez Fricoto !

Au rendez-vous, c’est là qu’on se rassemble, pour boire un coup et manger un morceau, oh oh oh

Chantons tous ensemble ce joyeux signal, ce qui nous rassemble pour le Carnaval, Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards, pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !

Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards, pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !




Salut à Cô Pinard 

Salut à Co Pinard, salut à ta mémoire,   Là-haut, tout près d’Jean Bart, c’est ta gloire, Tant d’années à nous guider, tant de masques à aimer, A c’t’heur’ nous voilà tous en pleurs.

 

Cantate à Jean Bart 

Jean Bart, Jean Bart,

Salut à ta mémoire,

De tes exploits tu remplis l’univers,

Ton seul aspect commandait la Victoire,

Et sans rival tu régnas sur les mers

Jusqu’au tombeau France Mère adorée,

Jalouse et fière d’imiter ta valeur

Nous défendrons ta bannière sacrée

Sur l’océan qui fut ton champs d’honneur

Sur l’océan qui fut ton champs d’honneur.

Jean Bart, Jean Bart, La voix de la Patrie

Redit ta gloire et ton nom immortel

Et la cité qui te donna la vie

Erigera ta statue en autel

Erigera ta statue en autel